LIFE
Le meilleur service de stockage photo n'est ni Flickr, ni Facebook: c'est Google+
par Farhad Manjoo
le 12 juillet 2013

A ses tout débuts, pendant un an ou deux, Flickr était l'adresse Internet préférée de tous les photographes. Non seulement il s'agissait de l'endroit le plus convivial, joli et pratique pour stocker vos images, mais c'était aussi une stimulante communauté. Les inventeurs de Flickr avaient compris ce que voulaient leurs usagers qui, en retour, les portaient aux nues. Là-bas, tout le monde avait l'impression de prendre part à l'élaboration d'une nouvelle façon de partager sa créativité en ligne.

Puis, en 2005, pour reprendre la formule lapidaire de Mat Honan, «Yahoo l'a acheté, massacré, et ruiné par la même occasion toute sa crédibilité». Aujourd'hui, la nouvelle PDG de Yahoo, Marissa Mayer, tente de ressusciter la victime. Voici deux mois, elle a annoncé une refonte complète de Flickr. Le nouveau site a désormais un design stylé, mais aussi quelque chose de réellement novateur: 1 téraoctet d'espace de stockage, pour tous et gratuit. Un téraoctet, c'est 1.000 gigaoctets, soit environ 70 fois plus d'espace que tout ce que vous pouvez trouver gratuitement sur Internet. Et suffisamment d'espace pour chambouler totalement notre manière de penser le stockage en ligne.

Depuis longtemps, l'idée communément admise, c'est que nos appareils auront toujours plus de capacité de stockage que n'importe quel service en ligne. Votre ordinateur, c'est votre coffre-fort, le hangar de toutes vos données, et des sites comme Flickr sont uniquement faits pour y ranger le meilleur et ce que vous voulez montrer au monde. Mais aujourd'hui, Flickr offre davantage d'espace que la plupart des appareils existants.

Prenez par exemple la nouvelle console de Microsoft, la Xbox One, qui vous est livrée avec 500 Go d'espace ou le nouveau MacBook Air d'Apple, qui ne dépasse pas les 256 Go. Si les concurrents de Flickr suivent son exemple, le Web ne sera plus cet espace de stockage annexe –c'est là que vous rangerez tous vos trucs, vos images que vous avez envie de partager et celles que vous voulez garder pour vous. Des images qui vous seront toujours et partout accessibles, prêtes à être montrées.

Voilà, a minima, la nouvelle promesse de Flickr.

Mais le résultat n'est pas vraiment au rendez-vous. Malgré son relooking et son énorme capacité de stockage, Flickr est toujours un service photo du passé. Il lui manque des fonctionnalités fondamentales que proposent d'autres sites, comme par exemple de bonnes applications fixes et mobiles, la possibilité d'organiser et de retoucher automatiquement vos images et d'autres accessoires sociaux comme la reconnaissance faciale. J'ai passé ces deux derniers mois à comparer le nouveau Flickr à ses concurrents, et même si j'aime bien ce que Marissa Mayer a fait avec le site, je ne peux toujours pas y voir la panacée du stockage photo.

Mais j'ai quand même trouvé un autre site capable d'y prétendre. En fait, ce service est le plus simple, le plus complet et le plus accessible des sites photo du Web. Vous y trouverez votre compte que vous soyez sur Mac, PC, Android ou iPhone –et si vous utilisez tous ces appareils à la fois, c'est de loin le meilleur site de stockage et de partage de photos que vous pourrez choisir.

Et voilà la grosse surprise: le meilleur site photo du monde s'appelle Google Plus.

En tant que réseau social, Google Plus n'a jamais vraiment décollé. Il se targue de centaines de millions d'«utilisateurs actifs», mais une grosse partie de cette activité vient simplement de gens qui utilisent d'autres services Google (comme Gmail).

Ceux qui se servent de Google Plus comme de Facebook, soit d'un endroit où discuter et échanger des contenus avec des amis se font beaucoup plus rares. (Google Reader, le lecteur RSS que Google vient tout juste d'éliminer, générait davantage de trafic sur le Web que Google Plus).

Mais Google a investi énormément d'argent et de temps dans ce site, et compte bien ne pas voir tous ses efforts partir à la poubelle. Voici presque deux ans, j'avais prédit que Google allait vite se débarrasser de ce réseau, une prédiction qui semble aujourd'hui bien farfelue. Mais si Google n'a pas réussi à en faire un endroit où retrouver vos amis –parce que vos amis sont sur Facebook– il en a fait un merveilleux site photo.

Voici pourquoi Google Plus est tellement génial avec les photos. De un, Google a conçu tout un ensemble d'applications fantastiques accessibles sur tous vos appareils. Sur Mac et PC, Google Plus se connecte à Picasa, qui est le meilleur programme de stockage photo aujourd'hui disponible. Picasa est plus rapide qu'iPhoto, dispose d'un paquet d'outils de retouche simples et performants et vous permet, par la reconnaissance faciale, de trier vos photos le plus simplement du monde. Vous voulez voir toutes les photos de votre fille, de la naissance à la maternelle? Facile: Picasa vous les retrouve, grâce à son visage. Vous pouvez aussi configurer Picasa pour qu'il se synchronise à Google Plus, et à chaque fois que vous modifierez une photo sur votre ordinateur, elle sera aussi modifiée en ligne.

Les applications Google Plus pour iPhone et Android sont tout aussi complètes. La meilleure fonctionnalité, c'est la sauvegarde automatique –une fois activée, dès que vous prendrez une photo avec votre téléphone, elle sera envoyée sur Google Plus. (Ces images sont par défaut privées et vous pouvez choisir de les rendre publiques. Globalement, les paramètres de confidentialité de Google Plus sont bien plus simples que ceux de Facebook, ce qui fait que les images que vous y mettrez risquent moins de se retrouver n'importe où. Mais bien sûr, pour les photos que vous ne voudrez jamais partager, mieux vaut ne jamais les mettre sur Internet.)

Sur Google Plus, chaque photo est corrigée et il est bien plus facile de naviguer dans vos albums. Quand vous importez une photo, vous pouvez la passer dans un ensemble d'outils de retouche qui en améliorent légèrement la couleur, la tonalité et la saturation. Vous avez aussi de petites corrections simples et évidentes, comme l'orientation de votre image, qui fait que les verticales et les horizontales sont présentées comme il faut. (Une fonctionnalité basique qui n'existe même pas sur Flickr: beaucoup de mes photos sont importées dans le mauvais sens.)

Google Plus peut aussi faire des compositions avec vos images –des collages, des GIF animés, des panoramas. Au départ, ça m'a semblé totalement superflu, mais quand j'ai vu le résultat avec les photos de mes enfants, j'ai été conquis. Voyez ce collage composé de quelques clichés de ma petite fille, Samara:

 

Et maintenant ce GIF:

 

Fondamentalement, prise seule, aucune image du composite n'est extraordinaire –le bébé ne sourit pas vraiment, quelques-unes sont floues, l'éclairage n'est pas top. Mais l'ensemble crée quelque chose d'adorable et de mémorable –bien supérieur au fatras de photos encombrant votre disque dur.

Enfin, et contrairement à Flickr et Facebook, Google Plus organise intelligemment vos photos.

Vous pouvez les consulter et les rechercher par date, par album, par visage, en vous synchronisant avec le système de reconnaissance faciale de Picasa. (Sur Flickr, vous avez certaines de ces fonctionnalités, mais elles m'ont semblé plus lourdes. Pour trier vos images par date, par exemple, vous devez cliquer sur le menu, puis sur «Archives» et enfin sur un mois donné –et vous n'avez aucun aperçu des images avant de cliquer.)

Google Plus a aussi une page «meilleures photos» qui, comme son nom l'indique, vous affiche vos photos les plus réussies. Comment fait-il pour les sélectionner? Avec plein de données et d'algorithmes –nous sommes chez Google–, mais le résultat est tellement parfait qu'il frôle la magie. Si vous avez toujours l'impression d'être noyé dans un océan d'images, sans être vraiment capable de trier vos bonnes et vos mauvaises photos, mettez-les toutes sur G+ et cliquez sur l'onglet «Meilleures photos». Vous ne verrez que vos photos les plus réussies et vos dons de photographe vous sembleront, d'un coup, bien meilleurs.

Comparé à Flickr, Google Plus a quand même un gros défaut: sa capacité de stockage. Cet espace est illimité pour les images «standard» –2.048 pixels au plus large, soit la résolution d'un écran retina d'iPad. Mais si vous voulez stocker vos photos dans leur taille d'origine (pour pouvoir, par exemple, les imprimer), Google ne vous offre que 15 Go gratuits. Si vous en voulez davantage, vous devrez payer: à partir de 4,99 dollars par mois pour 100 Go, et 49,99 dollars par mois pour 1 To, ce que Flickr vous propose gratuitement.

Je suppose que, poussé par la concurrence de Yahoo, Google baissera bientôt ses prix. Pour l’instant, je vous conseille donc de stocker vos photos sur Google Plus dans leur taille standard et garder les haute résolution sur votre disque dur. Si vous avez vraiment besoin que vos photos soient en haute résolution sur Internet –à savoir, si vous êtes un photographe pro ou semipro– Flickr sera un meilleur choix. Mais pour le commun des mortels –tous ceux qui se noient dans leurs images prises sur tous leurs appareils, des images que nous n'avons jamais le temps de trier ou de retoucher –il n'y a vraiment rien de mieux que Google Plus.

Farhad Manjoo

Traduit par Peggy Sastre