Monde

Selon son fils, Trump n'est pas raciste car il a pris des photos avec des rappeurs

Repéré par Claire Levenson, mis à jour le 08.02.2018 à 11 h 54

Repéré sur Washington Post

Pour défendre son père, Don Jr. a évoqué tous les rappeurs et «amis afro-américains» qui ont posé pour des photos avec Trump.

Snoop Dogg et Donald Trump lors d'un événement pour la chaîne Comedy Central à New York le 9 mars 2011. ANDREW H. WALKER/AFP

Snoop Dogg et Donald Trump lors d'un événement pour la chaîne Comedy Central à New York le 9 mars 2011. ANDREW H. WALKER/AFP

Depuis que le président Donald Trump a dit qu'il voulait des immigrés venant de Norvège et pas de «pays de merde» comme Haïti ou des États africains, son entourage a encore une fois tenté de démontrer qu'il n'était pas raciste.

Ses deux fils ont eu des explications assez étonnantes: Eric, le cadet, a dit que le président n'était pas raciste car il ne voyait «qu'une seule couleur, le vert» (soit la couleur des dollars), et Don Jr, l'aîné, a rappelé que Trump avait pris de nombreuses photos avec des personnalités noires qui l'aimaient bien.

«J'ai vu tout ce qu'il a fait. Vous savez, c'est incroyable –tous les rappeurs, tous ses amis afro-américains, de Jesse Jackson à Al Sharpton– ont pris des photos avec lui», a-t-il expliqué au site DailyCaller.

Ce genre de réponse aux accusations de racisme est presque devenu une tradition de l'administration Trump: en août, l'avocat du président a tweeté des photos de ses amis noirs, et pendant sa campagne, Trump a posté une photo de lui en train de manger des tacos (avec le message: «j'adore les hispaniques»).

Mais comme le relève Eugene Scott dans le Washington Post,  tous ces Afro-Américains avec lesquels Trump a posé par le passé ont depuis critiqué les prises de position du président. 

Même Kanye West a changé d'avis

Dès 2015, le magnat du rap Russell Simmons avait écrit une lettre ouverte à son «vieil ami» pour lui demander d'arrêter «d'alimenter les feux de la haine» (il pensait notamment à ses commentaires sur les immigrés mexicains «violeurs»). En novembre 2017, Snoop Dogg a critiqué la tirade du président sur les joueurs de football américains qui posent un genou à terre pendant l'hymne pour protester contre les violences policières (Trump les avait qualifiés de «fils de pute»). 

Quant au rappeur Sean (Diddy) Combs, il a critiqué la réponse du président suite aux manifestations de Charlottesville, notamment lorsque Trump a dit qu'il y avait «des gens très bien» parmi les nationalistes blancs qui avaient défilé ce jour là.

Même Kanye West, un des rares à avoir pris des photos avec Trump depuis son élection, semble avoir changé d'avis: tous ses tweets pro-Trump ont été effacés.

Le leader des droits civiques Al Sharpton, qui entretenait par le passé des relations cordiales avec Trump, a répondu ainsi aux déclarations de Don Jr: 

«Il a changé. Et il est devenu quelqu'un qui a proposé des politiques particulièrement racistes et intolérantes...Il fait la promotion du racisme.»

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux.
> Paramétrer > J'accepte