SportsMonde

Le lendemain du Super Bowl, c'est l'hécatombe dans le monde du travail

Repéré par Thomas Messias, mis à jour le 03.02.2018 à 15 h 40

Repéré sur New York Post, Bloomberg

Le lundi qui suit la finale du championnat de football US, un nombre hallucinant d'Américaines et d'Américains ne se rend pas au travail. Et si le lendemain du Super Bowl devenait un jour férié ?

Are you watching football or is the football watching you? | Lorie Shaull via Flickr CC License by

Are you watching football or is the football watching you? | Lorie Shaull via Flickr CC License by

La statistique est hallucinante : d'après une étude relayée par le New York Post, 14 millions d'Américains et Américaines envisageraient de prendre un jour de congé le lendemain du Super Bowl. Cela représente environ un sixième de la population active des Etats-Unis. La finale annuelle du championnat de football américain étant une célébration nationale, truffée de traditions familiales et souvent arrosée de décalitres de bière, les Américains et Américaines qui participent aux festivités de ce fameux dimanche ont grand besoin d'une journée pour récupérer, voire soigner leur gueule de bois.

Commandée par une entreprise pharmaceutique en vue de la prochaine finale, prévue ce dimanche 4 février, l'étude précise également que plus de 19% des membres de la population active américaine auraient déjà raté le travail un lendemain de Super Bowl. Rebaptisée Super Sick Monday, cette journée gagnerait à devenir un jour férié, si l'on en croit 25% des personnes interrogées. D'après la marque, 26% des personnes n'allant pas travailler invoqueraient un état de fièvre, contre 14% pour des douleurs à la gorge et 12% pour des maux de tête.

L'exemple Heinz

Bloomberg rappelle que certaines entreprises n'ont pas attendu 2018 pour sauter le pas, à l'image de Heinz, qui a offert dès l'an dernier un jour de congé à l'ensemble de ses employées et employés. La marque de produits alimentaires a également tenté de faire signer en masse une pétition en faveur d'un jour férié généralisé pour les lendemains de Super Bowl. Heinz a hélas raté l'occasion de se faire de la publicité, le nombre de signatures n'ayant pas été suffisant pour que la pétition puisse être transmise au Congrès.

Cette envie de prendre un jour de congé le lendemain du Super Bowl concerne avant tout les parents d'enfants de moins de 18 ans, preuve que la fatigue accumulée en ce fameux dimanche est avant tout due au fait qu'il s'agit d'une célébration familiale. 21% des parents actifs comptent en effet rester à la maison lundi prochain, contre seulement 5% des actifs sans jeunes enfants. Comme si, moins que l'abus de bière et d'ailerons de poulet, c'était la gestion de la progéniture qui faisait le plus de ravages durant le soir de finale...

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux.
> Paramétrer > J'accepte