Science & santéMonde

Le classement des villes où le cannabis est le moins cher au monde

Repéré par Léa Polverini, mis à jour le 01.02.2018 à 17 h 41

Repéré sur The Guardian

Entre les villes d'un même pays, les écarts sont parfois considérables.

Des manifestants en faveur de la légalisation du cannabis préparent un joint dans un billet chilien, à Santiago, le 20 avril 2017 / Claudio Reyes | AFP

Des manifestants en faveur de la légalisation du cannabis préparent un joint dans un billet chilien, à Santiago, le 20 avril 2017 / Claudio Reyes | AFP

Le prix du cannabis est extrêmement variable, d'un pays à un autre, mais aussi entre les villes d'un même État. Les chiffres publiés par Seedo dans le 2018 Cannabis Price Index, basés sur un échantillon de 120 villes à travers le monde, indiquent que les prix, qui varient de 1,34$ (1,07€) à 32,66$ (26,22€) par gramme, ne sont pas nécessairement corrélés à une consommation plus forte ou au statut légal de la drogue.

Le rapport a sélectionné les pays dans lesquels la consommation de cannabis était la plus forte, et a ajusté les données collectées sur des sites de sondages participatifs comme Price of weed ou Marijuana Travels, sur lesquels des clients renseignent le prix auquel ils ont acquis leur marchandise, au rapport mondial sur la drogue de 2017 publié par l'Office des Nations unies contre la drogue et le crime (ONUDC).

L'Asie, continent le plus cher

Sur les dix villes où le cannabis se vend le plus cher au monde, pas moins de sept sont en Asie, avec Tokyo en tête, où le gramme est à 32,66$, suivie de près par Seoul (32,44$) et Kyoto (29,65$).

Top 10 des villes où le cannabis est le plus cher au monde Capture d'écran, via Seedo

Dans des pays comme le Japon, la Corée du sud ou la Chine, la drogue est illégale et soumise à une forte répression. Le Cannabis Control Act du Japon, voté en 1948, punit la possession et le transport de cannabis de cinq ans d'emprisonnement, et sa vente de sept ans.

«Les utilisateurs font également souvent face à une série de sanctions sociales non-officielles, comme la perte de travail et l'exclusion», rapporte le Guardian.

À Bangkok, en cinquième place, la moyenne est à 24,81$, la plus haute parmi les pays où le cannabis est partiellement légal. Par revers, à Jakarta, où le cannabis demeure illégal, il se vend à seulement 3,79$, ce qui en fait la quatrième ville où la marijuana est la moins chère au monde. L'Indonésie mène pourtant une politique des drogues fortement répressive, la seule possession entraînant une peine de prison à vie, quand le trafic est passible de peine de mort.

Quito, où la possession de cannabis pour consommation personnelle est autorisée jusqu'à dix grammes, est quant à elle la ville la moins chère au monde en matière de marijuana, avec une moyenne de 1,34$: de quoi infléchir ses destinations de voyage (ou pas).

Top 10 des villes où le cannabis est le moins cher au monde Capture d'écran, via Seedo

Des politiques en évolution

Uri Zeevi, le responsable marketing de Seedo, estime que ces larges écarts sont le signe d'un besoin de réforme législative:

«Le fait que l'utilisation illégale de cannabis soit si élevée dans des pays où est toujours en vigueur la peine de mort, comme le Pakistan ou l'Égypte, devrait montrer à ceux qui sont au pouvoir... combien est désespérément nécessaire une nouvelle législation.»

Mais même dans des pays où le cannabis est légal ou partiellement légal (ce qui recouvre une possession en petites quantités décriminalisée, un usage médical ou scientifique autorisé, un usage permis dans des lieux déterminés ou l'existence de lois locales spécifiques), on constate des écarts plus ou moins conséquents entre les prix en fonction des villes.

Le cas des États-Unis est le plus probant: entre Washington D.C., où le cannabis est partiellement légal, et Seattle, où il est légal, on passe de 11,46$ le gramme à 7,58$.

Les politiques en matière de drogue font de plus en plus débat entre les pays, notamment lors des conseils tenus par l'ONUDC, et au sein même de certains États, comme en Californie où des gouvernements locaux font encore varier les modalités de régulation du cannabis. Le mois dernier, le Parlement norvégien votait en faveur de la décriminalisation du cannabis, relançant le débat pour les autres organes de régulation européens.

Antwerp, en Belgique, est la ville d'Europe où le cannabis se vend le moins cher, avec une moyenne à 4,29$ par gramme. La ville la plus chère est Dublin, qui arrive en sixième position mondiale, avec une moyenne de 21,63$ par gramme.

Dans les villes françaises répertoriées par le rapport, Montpellier détient un pic à 9,7$ (l'équivalent de 7,78€), suivie par Nice (9,4$) puis Paris (9,3$), où la population de consommateurs est la plus élevée. Lyon est 74ème mondiale, avec un coût de seulement 8,2$ (soit 6,56€) par gramme, Strasbourg pas beaucoup plus chère, atteint 8,35$, et enfin Marseille et Toulouse, visent respectivement 8,69$ et 8,62$.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux.
> Paramétrer > J'accepte