FranceEconomie

Vous n'avez pas saisi la pensée complexe du contrôle des chômeurs

Jean-Marc Proust, mis à jour le 29.12.2017 à 9 h 53

Ce projet suscite de nombreuses controverses mais n’est que la face émergée de l’iceberg. L’objectif est bien de créer de nouveaux emplois, souvent très qualifiés, pour dynamiser l’économie et… mettre fin au chômage en les pérennisant. Anticipation.

Contre le chômage, on n'a pas encore tout essayé l Flickr / Andrew Kitzmiller

Contre le chômage, on n'a pas encore tout essayé l Flickr / Andrew Kitzmiller

Écrire un rapport d’activité pour décrire sa galère et prolonger ses droits aux indemnités chômage, comme l'envisage le gouvernement? Pas si simple… Parce que personne ne l’a jamais fait! Il va donc falloir recourir à des spécialistes. Pour Pôle emploi, cette piste est stratégique. «Contre le chômage, on a tout essayé, sauf contraindre les chômeurs à acheter des services, générateurs d’emplois!», se félicite un proche du dossier. Voyons ce que vont donner ces nouveaux métiers, très prometteurs.

Éditeur de rapports

«Je viens d’être recruté par des chômeurs, pardon, je corrige: un collectif de précaires, après avoir aligné plusieurs stages dans la presse web, témoigne Alexis (1). Je fais un travail d’éditeur assez classique: relecture, correction des coquilles et fautes d’orthographe, réécriture de certains passages… À l’arrivée, le chômeur a un rapport bien rédigé et il peut ainsi gagner un sursis… pardon, je corrige: prolonger ses droits. On me demande aussi d’éditer les rapports en écriture inclusive, pour éviter qu’une conseillère Pôle emploi se sente discriminée. Elle peut lui sucrer ses allocs, pardon,  je corrige: obtenir la radiation des droits.»

Agence de communication

«Nous éditons régulièrement des rapports d’activité pour de grands groupes, dont certains sont au CAC 40», témoigne Valérie, directrice éditoriale d’une célèbre agence conseil.

«C’est donc un métier que nous connaissons bien. Nous proposons une prestation complète, très personnalisée, qui comprend toute la chaîne créative: interviews, script, editing, imaging, mise en paging, traducting en anglais –c’est le minimum, vidéos pour les rapports en ligne, référencement web…  De nombreux chômeurs font appel à nous pour à peine quelques dizaines de milliers d’euros. Dans certains cas, nous achetons de l'espace dans la presse: à Courrier cadres, le contenu partenaire est très apprécié.»

Rapport millenial

«Je viens du web, explique Vivien, et je produis des rapports sur des supports comme Facebook, Youtube, Snapchat, Insta…, les rapports mail se font older grave, maintenant, ça a l’air de rien mais se faire follower par un conseiller Pôle emploi est devenu très fréquent, faut donc leur donner des contenus de bon niveau, régulièrement, y’a pas longtemps j’ai snapé un rapp’ avec une story complètement WTF et du Comic Sans, personne a rien capté, mais ils ont tous adoré, le client a vu ses allocs doubler tellement ça a plu, perso, je prédis un retour du papier, genre avant, mais storifyé, c’est 100% disruptif, l'autre jour on a fait une vidéo Facebook qui a cartonné grave sur une meuf mais alors pas motivée la meuf, qui faisait une putain de lettre de motivation.»

Influence et e-réputation

«Je suis spécialiste en e-réputation, détaille Anabelle. J’interviens beaucoup pour aider mes chômeurs à améliorer leur score, dans des outils de type Klout. Par exemple, je threade un rapport d’activité et fais en sorte qu’il obtienne beaucoup de RT. Attention, j’ai du vrai RT, avec des followers triés sur le volet, y a pas de bots chez moi. Dans certains cas, avec du contenu vraiment intéressant, on peut passer en TT. Là, à Pôle emploi, c’est gagné, ils vient bien qu’on a un chômeur influent.»

«Nous apprenons aux chômeurs à devenir leur propre marque, avec ce que cela suppose de valeurs, d'ancrage, de puissance créative...»

Parfois, elle recourt à des spécialistes en e-marketing. «Avec le client, on travaille les objectifs en amont afin de disposer de KPI fiables. Au fond, Pôle emploi est un vaste panel de consumers insight: on leur vend le produit qu’ils attendent. On utilise énormément l’A/B testing pour savoir quelles accroches font qu’à Pôle emploi, ça clique sur tel rapport et pas l’autre. Par exemple, “J’ai mis à jour mon CV” génère très peu de CTR alors que “J'ai lead profilé mon LinkedIn” a un taux de retour supérieur. Nous apprenons aux chômeurs à devenir leur propre marque, avec ce que cela suppose de valeurs, d'ancrage, de puissance créative...»

Séduire le lecteur

Écrivaine publique, Andrée propose des prestations de scénarisation des rapports.

«Un rapport aussi peut faire rêver! plaide-t-elle. Rien n’est plus triste qu’un alignement de dates, de faits… Si votre texte est vite oublié, c’est qu’il n’est pas intéressant, voilà tout!»

D’où un processus de réappropriation par l’écriture de la recherche d’emploi. «Ça peut commencer par quelques pages décrivant le café du matin, dans un style très Nouveau Roman. Ou bien la mise en scène, distanciée, façon Emma et Léon, d’un rendez-vous intense avec un recruteur.» Ses ateliers d’écriture réunissent une dizaine de chômeurs. L’un d’entre eux s’entraîne à produire des rapports en alexandrins:«C’est pas facile, je suis encore obligé de compter!», sourit-il.

Diane, la quarantaine, se dit «fan d’Alexandre Dumas. Je vais écrire mon rapport comme un roman-feuilleton. J’ai déjà écrit plusieurs centaines de pages, cela sans avoir décroché le moindre entretien!», se félicite-t-elle.

Bidon pro

«Il y a quelques années, j’ai fondé une agence d’alibis pour adultères, explique Jacques. Grâce à Pôle emploi, j’ai pu me diversifier et proposer des packages complets de fausse recherche d’emploi. Je crée des Siret, organise des rendez-vous fictifs, trouve des interlocuteurs… En général, il suffit de déposer une offre d’emploi avec un numéro de téléphone et tout le monde vous fait confiance! C’est notre petit plus: on a déposé plein d’offres bidon depuis quelques mois, du coup on est bien référencé à Pôle emploi. On produit également de faux justificatifs, comme pour des notes de frais. Et on s’adapte: en ce moment, par exemple, je déconseille le rail, parce que tout le monde sait que la SNCF passe son temps à annuler les trains. Un faux Blablacar sera bien plus crédible. En cas d’oubli ou de retard, nos hackers sont même capables de créer de faux accusés de réception dans les boîtes mail de Pôle emploi.»

Rapport distancié

«Je suis senior advisor en personal branding pour jobless people, relate Kevin. J’ai une double formation de comédien et de publiciste. Comme beaucoup de mes clients ne peuvent pas se déplacer parce qu’ils profitent de leurs allocations aux Bahamas, je peux les représenter et porter les messages en personne devant le conseiller Pôle emploi. Mais, le plus souvent, je me contente d’agir on-line. Par exemple, je propose du lead nurturing ou bien je tease un rapport avec du cyber harcèlement soft sous forme de push réguliers: “Hey! Le rapport de Pierre Martin, sans emploi de 54 ans, sera bientôt en ligne”. Ca crée une émotion d’attente, souvent très profitable au client.»

Podcast détente

«Notre agence récupère des rapports et les scénarise en courts formats audio pour que les conseillers Pôle emploi puissent les écouter tranquillement, par exemple lorsqu’ils se rendent au travail», résume Vanessa.

«D’un rapport emmerdant, on se parle cash hein?, de disons quatre ou cinq pages, on fait un podcast d’une minute trente, deux minutes maxi, avec des voix de comédiens, de la musique, des sons d’ambiance… À Pôle emploi, ils sont trop stressés, alors nous on est là pour les détendre et les aider à faire leur travail. On peut aussi les slammer, les mettre en musique: techno, hip hop... J'appelle ça des rappeurs d'activité», s'esclaffe-t-elle.

À côté de ces nouveaux services dédiés aux chômeurs, se dessinent des perspectives nouvelles pour des prestataires spécialisés, qui vont aider Pôle emploi à gérer l'afflux de rapports d'activité.

Rapports connectés

«Après plusieurs années à la direction de la surveillance du territoire (DST) , j’ai créé mon entreprise d’intelligence active, relate Annie. J’avais envie d’être indépendante, tout en valorisant un savoir-faire de plusieurs années. Nous sommes très efficaces pour détecter les faux rapports. On vérifie tout: les dates, les rendez-vous, les noms, on peut aussi tracer les chômeurs par GPS, discrètement. Avec les objets connectés, on sait à peu près tout du contrevenant (on les appelle contrevenants dans notre jargon), combien de temps il a pris pour se doucher, ce qu’il mange, s’il regarde du foot ou du porno… En gros, notre job est de faire un contre-rapport. Désolée, je ne détaille pas le prix de mes prestations.»

Sélection du rapport digest

«Nous avons signé un gros contrat de formation à la lecture rapide des agents de Pôle Emploi, se félicite Cheng. Quand on est arrivés, c’est à peine s’ils savaient scroller! Aujourd’hui, ils lisent un rapport de quatre ou cinq pages en quelques secondes, mémorisent les mots-clefs, évacuent presque inconsciemment tout ce qui n’est pas utile. Certains parviennent même à lire plusieurs rapports à la fois en consultant leur Facebook.»

Postier

Luc, qui travaille à La Poste, confie:

«Mon job est simple: faire en sorte que les rapports des chômeurs arrivent en retard, ou même n’arrivent pas du tout. C’est une méthode de travail un peu inhabituelle pour moi mais j’ai beaucoup appris avec une formation de trois mois chez Chronopost. Au début, je livrais les colis comme un con. Au bout de huit semaines, les clients n’en recevaient plus un seul. J’étais prêt!»

«En plus, on est rémunérés au pourcentage des allocs supprimées, c'est très motivant», conclut-il.

Pré-sélection

«Après douze ans au service des manuscrits d'une grande maison d'édition, j'ai eu envie de changer d'horizon, conflie Léa. Il y a des dizaines de rapports qui arrivent chaque jour à Pôle emploi. Souvent, dès les premières lignes, on sait si le lecteur va accrocher ou pas. Je fais le tri et on les passe ensuite au comité de lecture qui se réunit une fois par mois. Très peu seront retenus», prévient-elle. 

Chômeur va devenir un vrai métier

Toutes ces pistes montrent qu'un changement significatif est en train de s'opérer: le chômeur peut devenir un gisement d'emplois quasiment inépuisable.  «La France est un des leaders mondiaux du chômage et c’est un secteur d’avenir dans "lequel nous avons un vrai savoir-faire. Nous devons investir dans les compétences innovantes du chômage et créer les métiers de demain pour une société d’allocataires toujours plus improductifs. Avec ces rapports d’activité, chômeur va devenir un vrai métier», s’est félicité le ministère de l’Emploi, dans un communiqué.

 

(1) Tous les prénoms ont été imaginés

Jean-Marc Proust
Jean-Marc Proust (180 articles)
Journaliste
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux.
> Paramétrer > J'accepte