Double XMonde

Un juge chrétien fondamentaliste accusé d'attouchements sur mineure

Repéré par Claire Levenson, mis à jour le 10.11.2017 à 10 h 46

Repéré sur Washington Post

Roy Moore, héros de la droite religieuse et homophobe farouche, fait campagne pour devenir sénateur d'Alabama.

Le candidat au poste de sénateur d'Alabama Roy Moore, le 13 octobre 2017 à Washington | Mark Wilson / AFP

Le candidat au poste de sénateur d'Alabama Roy Moore, le 13 octobre 2017 à Washington | Mark Wilson / AFP

Roy Moore, l'ancien juge de la Cour Suprême d'Alabama qui était jusqu'à peu favori pour être élu sénateur –Républicain– de son État, correspond tout à fait à la caricature du chrétien fondamentaliste américain.

En 2002, il a écrit dans une décision de justice que l'homosexualité était «un crime contre la nature» qui devait être interdit par l'État «pour empêcher que les enfants ne soient corrompus par ce mode de vie». En 2003, il a été suspendu de ses fonctions après avoir refusé de se débarrasser d'une stèle en granite des Dix Commandements qu'il avait faite placer au tribunal, en violation des lois sur la séparation de l'Église et de l'État. Depuis, il est parfois surnommé le «juge des Dix Commandements».

Attouchements sexuels sur une adolescente de 14 ans

Or, quelques semaines avant l'élection du 12 décembre, le Washington Post révèle qu'une femme l'accuse d'une agression sexuelle, qu'il aurait commise en 1979, quand elle avait 14 ans et lui 32. Les faits qu'elle décrit sont illégaux et passibles de prison aux États-Unis, contrairement à l'homosexualité honnie par Moore.

Lorsque celui-ci était assistant du procureur, il a rencontré une adolescente de 14 ans, Leigh Corfman, alors qu'elle attendait une audience au tribunal avec sa mère. Il avait pris son numéro de téléphone et quelques jours après, l'avait conduite chez lui où il lui avait fait subir des attouchements sexuels. Après son refus d'aller plus loin, il l'avait raccompagnée.

«Je voulais que ça s'arrête, je voulais partir. J'ai dit: “S'il te plaît arrête. Je ne sais pas ce que c'est, mais arrête”», a expliqué Corfman aux journalistes, se remémorant l'état d'esprit dans lequel elle était à ce moment.

Le journal a confirmé qu'elle avait évoqué ces incidents avec des proches. Trois autres femmes ont raconté au Washington Post que Moore avait voulu sortir avec elles alors qu'elles avaient entre 16 et 18 ans (et lui une trentaine d'années), mais elles ne l'accusent pas d'attouchements.

Des références bibliques pour le défendre

Malgré cela, Moore continue de faire campagne. Quelques Républicains, comme le sénateur John McCain, ont appelé à ce qu'il se retire de la course. Mais Moore, qui accuse le Washington Post de mensonges, n'a pas l'intention d'abandonner. 

Ses collègues du parti Républicain en Alabama continuent de le défendre ardemment, et certains justifient même son comportement en citant la Bible. Un élu local, Jim Zeigler, a déclaré que même si c'était vrai, c'était «beaucoup de bruit pour rien». Il a ensuite comparé Roy Moore à des figures bibliques: «Zacharie était très vieux quand il a épousé Elisabeth, et ils sont devenus les parents de Jean le Baptiste. De même, Joseph et Marie. Marie était une adolescente et Joseph un charpentier adulte. Ils sont devenus les parents de Jésus.»

Si les Démocrates gagnent en Alabama –il s'agit d'une élection pour remplacer Jeff Sessions, l'ancien sénateur devenu ministre de la Justice de Donald Trump–, ils pourraient espérer obtenir une majorité au Sénat fin 2018. 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux.
> Paramétrer > J'accepte