Science & santéTech & internet

iPhone X: devons-nous avoir peur du système de reconnaissance faciale?

Repéré par Léa Marie, mis à jour le 07.11.2017 à 16 h 27

Repéré sur The Independent

Des utilisateurs se demandent ce que fait Apple des données récoltées en scannant nos visages.

Un client d'Apple expérimente la fonction Face ID. Crédit: ELIJAH NOUVELAGE / AFP

Un client d'Apple expérimente la fonction Face ID. Crédit: ELIJAH NOUVELAGE / AFP

C'est la fonctionnalité la plus séduisante de l'iPhone X. Mais également celle qui soulève le plus d'interrogations. Dernière innovation d'Apple, Face ID permet le déverrouillage de votre smartphone par un système de reconnaissance faciale. Une méthode qui ravit les uns... et éveille les craintes des autres. En scannant des millions de visages chaque jour, partout dans le monde, la marque à la pomme construit-elle une immense base de données qui pourrait, selon certains, constituer une entrave à la vie privée de ses utilisateurs?

Face ID, qu'est-ce que c'est?

 

Comme le souligne The Independent, Face ID est une technologie biométrique qui mesure de manière ultra-précise les dimensions de votre visage afin de vérifier que c'est bien vous qui tentez de déverrouiller votre smartphone. Sur le même principe que son ancêtre Touch ID –qui enregistrait vos empreintes digitales–, l'image de votre bouille est conservée sur votre iPhone. Il suffit dès lors que la caméra spéciale (baptisée True Depth par Apple) vous reconnaisse.

Pour pouvoir vous identifier en toute circonstance –que vous changiez de coiffure, que vous vous rasiez ou que portiez un chapeau–, la base de données est automatiquement mise à jour. Grâce à l'intelligence artificielle, le système devient plus sûr et plus précis à chaque utilisation. Pratique et ludique, Face ID vous permet également d'effectuer des paiements rapides ou de créer des emojis animés basés sur vos propres mimiques. 

Pourquoi la fonctionnalité inquiète-t-elle? 

 

Résultat, en l'espace de quelques secondes, Face ID récolte et enregistre des milliers d'informations vous concernant. Qu'en fait Apple? C'est la question qui turlupine bon nombre d'observateurs. Si, selon le journaliste britannique Andrew Griffin, la vigilance envers les nouvelles technologies est un réflexe sain, les doutes suscités par Face ID ne seraient toutefois pas justifiés.

«Chez Apple, nous pensons que le respect de la vie privée est un droit fondamental», martèle le géant américain, qui fait de la confidentialité l'un de ses principaux arguments de vente –par opposition à Facebook ou Google, qui sauvegardent les données des internautes. À la sortie de son dernier modèle, la marque a réitéré son engagement à respecter l'intimité de ses clients. Et affirme ne pas avoir accès aux données récoltées par la fonctionnalité Face ID, qui sont sauvegardées sur votre mobile mais ne lui sont pas envoyées.

Pourtant, des applications peuvent recourir au système de Face ID. L'exemple typique? Celui de votre banque, qui peut exiger votre reconnaissance faciale pour vous permettre d'accéder à vos comptes. Pour cela, Apple indique qu'elle ne fournit pas vos informations biométriques, mais s'érige en intermédiaire qui donnera (ou non) son feu vert au développeur pour effectuer le déverrouillage. 

Qu'advient-il des données stockées par Face ID? 

 

En théorie, elles ne quittent jamais votre iPhone. D'après Apple, elles sont simplement stockées dans la «Secure Enclave», la partie la plus inaccessible –et ainsi la plus sécurisée– du téléphone. C'est à cet endroit déjà qu'étaient enregistrées les données de Touch ID. «L'équivalent du coffre-fort d'une banque», explique The Independent, où sont gardées nos informations les plus sensibles.

Les représentations mathématiques de notre apparence obtenues par Face ID y sont alors cryptées et protégées. Apple ne les sauvegarde pas non plus sur iCloud, contrairement à la majorité des données de votre téléphone, ce qui les rend, par conséquent, impossible à pirater.

Que faire en cas de doute?

 

Si vous ne faites tout de même pas confiance à Apple, il ne vous reste qu'une seule option: désactiver Face ID. Tout comme Touch ID, rien ne vous oblige à utiliser cette fonctionnalité. Vous pouvez donc simplement rester fidèle au bon vieux système du code secret. Fastidieux, certes, mais sécurisé tant que vous vous en souvenez.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux.
> Paramétrer > J'accepte