Tech & internet

Des millions d'utilisateurs de Pornhub ont du souci à se faire

Repéré par Grégor Brandy, mis à jour le 11.10.2017 à 13 h 39

Repéré sur Newsweek, The Guardian

Ne jamais cliquer ou télécharger quoi que ce soit quand vous n'êtes pas sûrs.

Pornhub | Michael Coghlan via Flickr CC License by

Pornhub | Michael Coghlan via Flickr CC License by

Prévenez votre ami à qui il arrive d'aller sur Pornhub de temps à autre: il risque peut-être  de cliquer sur quelque chose qu'il ne devrait pas. Le Guardian indique que des millions de personnes aux États-Unis, au Canada, au Royaume-Uni et en Australie, qui se sont rendus sur le site au cours de la dernière année, ont été la cible d'une potentielle attaque: du malvertising.

«Le but était de les pousser à installer un malware sur leur PC, selon l'entreprise de sécurité informatique Proofpoint.»

Comme l'explique Newsweek, le groupe derrière cette fausse campagne «a utilisé ses pubs sur le site pornographique pour rediriger les utilisateurs vers un site d'arnaque qui leur a demandé de télécharger une mise à jour pour leur navigateur internet». Sauf qu'au lieu d'installer la mise à jour de Chrome, Firefox ou Internet Explorer, «les utilisateurs installaient par inadvertance Kovter, une variante de malware qui permet aux pirates de suivre le trafic et les informations personnelles de leurs victimes. La plupart des utilisateurs n'a probablement même pas remarqué de changement quand le malware a été téléchargé, selon les chercheurs».

Ne cliquez sur rien

 

Une fois installé sur les machines des victimes, le malware prenait le contrôle pour cliquer sur de fausses publicités, qui «généraient ensuite du vrai argent pour les sites sur lesquels sont hébergés ces publicités: généralement des sites remplis de spams sur lesquels aucun utilisateur normal ne se rendrait jamais», selon le Guardian. Dans son communiqué, Proofpoint indique néanmoins que les dégâts auraient pu être bien pires pour les victimes, et leur conseille de faire examiner leur machine par un anti-malware.

Contacté par Newsweek, Pornhub reconnaît l'existence de ces publicités malveillantes, mais indique que le site a supprimé tout le contenu incriminé.

Reste que dans ces situations, rappelle The Daily Dot, la meilleure chose à faire est de ne cliquer sur rien, et de ne rien télécharger ou installer sur votre machine si vous n'êtes pas sûrs à 100% de ce que vous êtes en train de faire. Prévenez votre ami pour la prochaine fois.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux.
> Paramétrer > J'accepte