Double XMonde

Pourquoi Harvey Weinstein n'a pas été poursuivi malgré un enregistrement édifiant

Repéré par Claire Levenson, mis à jour le 19.10.2017 à 17 h 02

Repéré sur The New Yorker

Le procureur de Manhattan est critiqué pour ne pas avoir inculpé le producteur après la diffusion d'un enregistrement dans lequel il admet avoir tripoté une mannequin italienne.

Le producteur Harvey Weinstein au festival de Cannes en 2017. YANN COATSALIOU/AFP

Le producteur Harvey Weinstein au festival de Cannes en 2017. YANN COATSALIOU/AFP

En 2015, la police de New York était sur le point d'arrêter le producteur hollywoodien Harvey Weinstein. La mannequin italienne Ambra Battilana Gutierrez était allée le dénoncer à la police après un entretien pendant lequel il lui avait touché les seins contre sa volonté et tenté de lui mettre la main sous la jupe. Les policiers lui avaient alors suggéré de porter un micro caché pour enregistrer sa conversation avec le producteur le lendemain au bar d'un hôtel. 

L'enregistrement incriminant de leur rencontre a été diffusé par le New Yorker dans une enquête qui révèle par ailleurs que trois femmes, dont l'actrice Asia Argento, accusent le producteur de viol. Quelques jours auparavant, le New York Times avait révélé qu'une dizaine de femmes qui accusaient Weinstein de harcèlement sexuel avaient reçu des dédommagements financiers de sa part.

Dans l'enregistrement, on entend Weinstein faire pression sur Gutierrez pour qu'elle vienne dans sa chambre d'hôtel pendant qu'il se douche. L'échange est tendu: il lui demande à plusieurs reprises, et de façon agressive, de le rejoindre dans sa chambre mais elle insiste: c'est non. Lorsqu'elle lui demande pourquoi il lui a touché les seins la veille, il rétorque qu'il est «habitué à ça». Il finit par la laisser partir.

 

 

Accord financier

 

Selon les sources policières interrogées par le New Yorker, Weinstein aurait pû être arrêté pour un délit mineur d'abus sexuel avec une peine maximum de trois mois de prison.  Lorsque que Gutierrez est redescendu au bar, des détectives ont interpelé Weinstein et commencé à l'interroger.

Mais le procureur de Manhattan, Cyrus Vance, connu pour avoir inculpé Dominique Strauss-Kahn en 2011 avant d'abandonner les poursuites, a décidé de ne pas poursuivre Weinstein dans ce cas. Une source policière interviewée par le New Yorker explique que certaines révélations des tabloïds sur le passé de la jeune mannequin avaient refroidi le procureur. Gutierrez avait participé à des fêtes bunga bunga chez Silvio Berlusconi –elle affirme qu'elle ne connaissait pas la nature des soirées avant d'y être invitée– et avait accusé un businessman italien d'agression sexuelle avant de se rétracter et de coopérer avec les enquêteurs. 

Interrogé sur l'absence de poursuites après la mise en ligne du document audio, le bureau du procureur a rétorqué dans un communiqué que «bien que l'enregistrement soit horrible à écouter, ce qui émerge de l'audio est insuffisant pour prouver un crime selon la loi de New York».

Dans le New Yorker, Ronan Farrow explique que l'équipe légale de Weinstein a obtenu un acccord avec la mannequin: contre une somme qui n'a pas été révélée, celle-ci a signé une déclaration selon laquelle Weinstein ne l'a jamais touchée sans son consentement. 

Comme l'avait révélé le New York Times, Weinstein et son équipe avaient déjà géré plusieurs cas de harcèlement sexuel à coups de transactions financières.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux.
> Paramétrer > J'accepte