Monde

Le Canada va remplacer la plaque du mémorial de l'Holocauste qui oubliait de mentionner les Juifs

Repéré par Grégor Brandy, mis à jour le 05.10.2017 à 16 h 34

Repéré sur BBC, The Guardian

Elle rendait hommage aux «millions d'hommes, de femmes et d'enfants tués pendant l'Holocauste», sans plus de précisions.

Justin Trudeau à l'ONU, le 21 septembre 2017. TIMOTHY A. CLARY / AFP

Justin Trudeau à l'ONU, le 21 septembre 2017. TIMOTHY A. CLARY / AFP

Jusqu'à ce mois de septembre, le Canada était le seul pays allié à ne pas avoir de monument national de l'Holocauste, rapporte Radio Canada. Ce n'est plus le cas, depuis l'inauguration d'un tel monument, la semaine dernière à Ottawa, en présence du Premier ministre Justin Trudeau. Ce projet qui a vu plus d'une décennie avant de voir le jour est fait de six structures triangulaires, qui représentent une étoile de David, continue le Guardian.

Seul petit problème, si la plaque rendait effectivement hommage aux «millions d'hommes, de femmes et d'enfants tués pendant l'Holocauste», elle ne mentionnait pas spécifiquement les Juifs, ou l'antisémitisme, indique la BBC.

Forcément, l'opposition canadienne s'est emparée du sujet. Le Guardian explique que le député conservateur David Sweet s'en est pris aux progressistes fédéraux en raison de leur «oubli profondément flagrant». 

«Si l'on veut éradiquer la haine envers les Juifs, il est important de se souvenir correctement de l'Histoire.»

Des précédents

 

En réponse, la ministre du Patrimoine canadien, Mélanie Joly, a indiqué que «le monument national de l'Holocauste commémore les six millions de victimes juives, ainsi que les cinq autres millions de victimes, tuées pendant l'Holocauste. La plaque a été enlevée, et sera remplacée pour y refléter dans son langage les horreurs vécues par le peuple juif».

Le Washington Post rappelle que ce n'est pas la première fois qu'un gouvernement emmené par Justin Trudeau se retrouve touché par une telle polémique.

«C'est la deuxième fois qu'il se retrouve au milieu d'une gaffe lors d'une commémoration de l'Holocauste. L'année dernière, plusieurs critiques s'en étaient pris à lui pour avoir parlé de façon trop générique de la haine, et avoir oublié de mentionner les Juifs lors de la journée internationale dédiée à la mémoire des victimes de l'Holocauste.»

À l'époque, indique le Guardian, il avait finalement corrigé ceci dans un tweet, «contrairement à l'administration Trump», qui avait fait la même erreur.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux.
> Paramétrer > J'accepte