Monde

Une étude explique que nous ne vivons pas tous dans la Matrice

Repéré par Grégor Brandy, mis à jour le 04.10.2017 à 15 h 25

Repéré sur Numerama, The Register, The Next Web

Impossible que nous soyons dans une simulation informatique, avancent deux experts.

matrix | Dako Huang via Flickr CC License by

matrix | Dako Huang via Flickr CC License by

Vous pouvez arrêter d'écouter Elon Musk, et de vous prendre pour Neo ou Morpheus. Zohar Ringel et Dmitry Kovrizhi ont fait les calculs, et ont «démoli la théorie qui voudrait que nous vivions dans une simulation informatique», rapporte le site australien ABC. 

Dans un article intitulé «Quantized gravitational responses, the sign problem, and quantum complexity», et publié dans le magazine Science Advances, deux physiciens de l'université d'Oxford, de l'université hébraïque de Jérusalem et de l'institut Kourtchatov, en Russie, livrent une conclusion assez directe, indique The Register.

«Leur démonstration fait appel à des connaissances pointues de physique théorique; néanmoins, sa conclusion est relativement accessible pour le commun des mortels, explique Numerama. Ils estiment qu’il est impossible de concevoir un simulateur capable de reproduire tout ce que les êtres humains savent déjà sur les systèmes quantique. [...] Selon Zohar Ringel et Dmitry L. Kovrizin, la complexité de certaines interactions quantiques s’intensifie si rapidement que le système n’est plus à la portée de n’importe quel calculateur, peu importe si celui-ci est classique ou quantique. Une simulation qui irait jusqu’à modéliser des éléments à un niveau quantique ne peut le faire que pour un nombre limité d’objets.»

Un raisonnement incomplet?

 

En d'autres mots, résume The Register, «il est impossible de construire quelque chose qui soit assez gros pour recréer notre univers». De quoi soulager une partie des lecteurs de Cosmos. Sur son site internet, le magazine assure que les craintes de vivre dans la matrice de Matrix peuvent donc désormais être abandonnées.

Reste que ces résultats ne semblent pas convaincre tout le monde, à commencer par un journaliste de The Next Web. S'il reconnaît aisément ne pas être le mieux placé pour remettre en question le travail des physiciens, il assure que l'article des deux scientifiques n'élimine pas totalement le fait que la totalité des calculateurs quantiques soit incapable de créer une telle simulation.

«Ces brillants scientifiques ont peut-être foutu en l'air tout espoir qu'un calculateur binaire soit capable de simuler une réalité, mais ils n'ont pas tout à fait éliminé les processeurs quantiques.»

Autant dire que l'on attend déjà le prochain article qui affirmera à son tour que l'on vit bien dans une simulation.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux.
> Paramétrer > J'accepte