Tech & internetMonde

Pourquoi Twitter ne supprime pas la supposée déclaration de guerre de Trump contre la Corée du Nord

Repéré par Grégor Brandy, mis à jour le 26.09.2017 à 11 h 58

Repéré sur CNN, TechCrunch

Le réseau social met en avant l'intérêt public du tweet.

Donald Trump à Washington, le 25 septembre 2017. MANDEL NGAN / AFP

Donald Trump à Washington, le 25 septembre 2017. MANDEL NGAN / AFP

Pour la Corée du Nord, un tweet de Donald Trump a constitué une déclaration de guerre. C'est en tout cas ce qu'a affirmé le ministre des Affaires étrangères nord-coréen Ri Yong Ho, ce 25 septembre 2017, indique Reuters. Et grâce à ce tweet, et cette déclaration de guerre, le régime nord-coréen estime qu'il est donc autorisé à abattre légalement des avions militaires américains, et ce même si ces derniers ne se trouvent pas dans l'espace aérien du pays.

Le tweet en question date du dimanche 24 septembre dernier. Donald Trump y indique avoir entendu le ministre des Affaires étrangères nord-coréen s'exprimer à l'ONU.

«S'il se fait l'écho des pensées de Petit Homme Fusée, ils ne seront plus là pour longtemps.»

Visiblement plusieurs personnes s'en sont émues et ont décidé de demander à Twitter pourquoi le réseau social n'avait pas supprimé le tweet de Trump, en vertu de certaines de ses conditions d'utilisation: en l'occurrence la suspension de tweet en cas de menaces violentes. Et pour une fois, Twitter a décidé de donner des réponses aux questions, note TechCrunch.

Dans une série de tweets, le réseau social rappelle que tous les comptes sont tenus aux mêmes règles, mais qu'il prend en compte plusieurs facteurs avant de supprimer un tweet.

«Parmi les choses prises en compte, il y a l'intérêt journalistique, et l'intérêt public d'un tweet. Cette politique interne dure depuis longtemps déjà, et nous mettrons bientôt à jour nos règles pour le refléter. Nous devons mieux nous comporter sur ce point, et nous le ferons. Twitter s'engage pour la transparence, et veut garder les gens informés de ce qui se passe dans le monde. Nous continuerons à être guidés par ces principes fondamentaux.»

Comme le rappelle justement CNN, Twitter essuie régulièrement des critiques sur la façon dont il gère les tweets du président que certains trouvent blessants. De son côté, la porte-parole de la Maison-Blanche assure que Donald Trump n'a pas lancé de déclaration de guerre, qualifiant cette suggestion «d'absurde».

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux.
> Paramétrer > J'accepte