Science & santé

Ne fumez pas dans votre canapé, ça le rend dangereux pour tout le monde

Repéré par Thomas Messias, mis à jour le 18.09.2017 à 12 h 13

Repéré sur New Scientist

Ne pas fumer à côté de ses enfants ou de ses proches afin de ne pas les importuner, c'est bien. Mais cela semble ne pas suffire pour les empêcher d'être des victimes indirectes du tabac.

Smoking | Bobby via Flickr CC License by

Smoking | Bobby via Flickr CC License by

Ainsi donc, le tabagisme passif ne serait pas qu'immédiat. Une chercheuse californienne vient de démontrer que les particules trouvées dans le tissu de canapés, tapis ou encore de vêtements pouvaient causer de graves dommages chez ceux qui les fréquentent un peu trop souvent et d'un peu trop près. Menée sur des souris, son expérience relayée par le New Scientist a pour l'instant montré que cette forme de tabagisme passif pouvait créer des dommages irréversibles au foie ainsi que du diabète.

Le problème des toxines accumulées dans les tissus, c'est qu'elles ne semblent pas pouvoir être neutralisées par les traditionnels produits servant à nettoyer les textiles. Tenaces, elles sont aussi extrêmement dangereuses: l'étude a montré qu'elles favorisaient la production de cortisol (l'hormone du stress), dont la quantité est supérieure de 45% à la norme chez les souris soumises à cette exposition. Au bout de quatre mois, elles feraient aussi augmenter de 30% les risques de diabète. 

Attention aux enfants

Pour le moment, l'étude n'a pas été étendue aux humains, mais elle permet néanmoins de tirer la sonnette d'alarme, d'autant que, selon le docteur Jonathan Winickoff du General Hospital (Massachusetts), les enfants seraient vingt fois plus sensibles que les adultes à ce type de particule. Les raisons concrètes sont connues: leur fréquence respiratoire est plus élevée que celle des adultes, et ils passent plus de temps près des canapés et tapis touchés par les toxines en raison de leur petite taille.

Aérer les pièces et utiliser des pulvérisateurs ne permettrait donc pas d'empêcher le tabac de faire des ravages, l'air n'étant jamais totalement purifié. On ne parle même pas des personnes qui fument dans leur lit, cendrier sur la table de chevet, et qui dorment non seulement dans un lit plein de toxines, mais la tête beaucoup trop proche d'un cimetière de mégots.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux.
> Paramétrer > J'accepte