Science & santé

«Un problème a grandi: il me touche mal»

Lucile Bellan, mis à jour le 12.09.2017 à 16 h 15

Cette semaine, Lucile conseille Loïs, une jeune femme qui n'arrive pas à dire son compagnon qu'il ne la caresse pas comme elle le souhaiterait.

Amorous Couple in a Landscape | Peter Lely via Wikimedia commons License by

Amorous Couple in a Landscape | Peter Lely via Wikimedia commons License by

«C’est compliqué» est une sorte de courrier du cœur moderne dans lequel vous racontez vos histoires –dans toute leur complexité– et où une chroniqueuse vous répond. Cette chroniqueuse, c’est Lucile Bellan. Elle est journaliste: ni psy, ni médecin, ni gourou. Elle avait simplement envie de parler de vos problèmes. Si vous voulez lui envoyer vos histoires, vous pouvez écrire à cette adresse: [email protected]

Pour retrouver les chroniques précédentes, c’est ici.

Nous nous sommes rencontrés à l'étranger et nous ne vivons pas dans le même pays. Cela fait un an et demi qu'on est ensemble et qu'on a décidé que la distance ne serait pas un problème. On s'est vu en tout et pour tout neuf mois en mettant bout à bout les week-ends, les vacances et les fois où l'on pouvait se retrouver dans le même pays pour le travail.

Il m'a réconciliée avec l'amour, j'ai beaucoup appris auprès de lui. Il est affectueux et j'aime son esprit, sa pensée, son corps et la façon dont il me perçoit. 

Cela fait un mois qu'il est venu auprès de moi et un problème a grandi: il me touche mal.

Je ne sais pas si j'extrapole mais je trouve ses caresses égoïstes. Elles ne me caressent pas, elles frottent, elles ne sont pas agréables, il me touche pour me toucher, son ongle me griffe, il s'y prend mal, il passe sa main dans mes cheveux et les tire.  Ce n'était pas le cas auparavant, il me semble. Au lit, c'est la même chose, les préliminaires sont réduites à peau de chagrin, ou il en réclame mais pour lui. C'est moi qui lui dispense du plaisir.

Alors je sais qu'il faut discuter mais je déteste demander ou qu'on me demande des choses au lit ou dans l'intimité. Je considère qu'on doit être attentif aux réactions de l'autre pour savoir quoi faire. Je n'explique pas qu'il ne comprenne pas de mes réactions ce que je veux ou ce que je ne veux pas.

Voilà pourquoi je considère qu'il est égoïste. Il est obnubilé par le plaisir que je lui donne au point d'oublier le mien. Je prends du plaisir à lui en donner mais ça ne devrait pas nous satisfaire. Je veux plus. 

Par ailleurs, il n'est pas égoïste partout ailleurs, je dois dire. 

Alors... j'extrapole?

Loïs

Chère Loïs,

Vous avez le droit d’être insatisfaite de votre vie sexuelle mais vous avez moins le droit de rejeter la faute sur la personne avec qui vous la partagez si celle-ci n’est même pas au courant qu’il y a un problème. Oui, dans un monde parfait et idéal, l’homme (ou la femme) de notre vie aurait tout de suite les clés de notre plaisir, aurait même le bon goût de nous faire repousser les limites de celui-ci et, pourquoi pas pendant qu’on rêve, nous ferait découvrir de nouvelles zones érogènes jamais foulées auparavant. Bref, l’extase, la communion des sens, la communication des âmes.

Je suis au regret de vous dire que, si il existe des situations où la compatibilité sexuelle avec le (ou la) partenaire est exceptionnelle, cela n’enlève en rien l’obligation ni de dialoguer ni de faire quelques petits ajustements. Vous avez beau ne pas aimer mettre les mots, vous trouvez peut-être cette étape grossière, mais je vous assure qu’elle est essentielle et indispensable. D’une part, parce que le dialogue permet de s’assurer du consentement de son partenaire. Qui, non, n’est jamais évident (et il est nécessaire de s’en assurer à chaque changement d’étape). Vous semblez, d’autre part, envisager le sexe avec uniquement un conducteur qui porterait en plus la responsabilité du plaisir de son passager. Mais le sexe, pour qu’il soit réussi, et quelles que soient les pratiques, se fait à deux, où les désirs, la responsabilité et le plaisir se doivent d’être partagés. Vous voyez vous-même que le sexe déséquilibré, comme vous le pratiquez, ne vous convient pas.

Après, il est également possible que votre partenaire ne soit pas assez à l’écoute des signaux de votre déplaisir. C’est pourquoi ll est d’autant plus nécessaire de lui en faire part. Vous n’aimez pas ses caresses? Il vous tire les cheveux? Réfléchissez d’abord à la manière dont vous aimeriez être caressée pour pouvoir mettre des mots justes sur votre désir. Si les mots vous gênent, montrez lui. Vous n’aimez pas qu’on vous tire les cheveux? Exprimez-vous! Si le son de votre propre voix est à ce point un frein à votre excitation, contentez-vous d’une grimace ou d’un petit «aïe».

Dites-vous aussi que dans cette relation où vous demandez à celui que vous aimez de tout savoir de votre corps et de votre plaisir, vous n'en savez probablement pas plus sur son corps à lui et son plaisir. Il n’est pas impossible que signifier vos goûts –et je parle ici des préliminaires en particulier–, puisse également l’exciter.

Oui, il est égoïste de ne pas y penser seul. De ne pas se dévouer un peu plus à vos orgasmes. Mais je n’y vois pas ici de méchanceté profonde, juste un réel défaut de connaissance de sa partenaire. À tâtons, en silence, et même si il avait la moindre idée du chemin à parcourir, cet homme mettrait probablement des années à vous satisfaire. Vous devriez vous épargner ce temps en faisant un bout de ce chemin vers le plaisir partagé ensemble. Ne laissez plus le hasard dicter vos expériences sexuelles. Devenez maîtresse de votre plaisir. Partagez ce pouvoir que vous avez avec l’homme que vous aimez.

Je vous assure qu’il n’y a rien d’avilissant dans le fait d’apprendre à demander, et à recevoir. En ne communiquant pas, vous vous protégez d’être surprise, étourdie, épanouie. Soyez généreuse d’une manière différente, non pas en vous focalisant sur votre partenaire mais en lui laissant l’occasion de vous faire plaisir. Et pour ça, il n’y a pas de secret: le dialogue, sous n’importe quelle forme, est la clé.

Lucile Bellan
Lucile Bellan (169 articles)
Journaliste
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux.
> Paramétrer > J'accepte