Tech & internetParents & enfants

Les étudiants de Cambridge pourraient bientôt arrêter de remplir leurs copies à la main

Repéré par Jean-Marie Pottier, mis à jour le 10.09.2017 à 17 h 40

Repéré sur The Telegraph

Les étudiants écrivent désormais si peu à la main que cela complique leur tâche pour écrire leurs copies... et celle de leurs examinateurs pour les relire.

Cursive / A. Birkan ÇAGHAN via Flickr CC License by.

Cursive / A. Birkan ÇAGHAN via Flickr CC License by.

L'incapacité croissante des étudiants à écrire à la main pousse la prestigieuse université de Cambridge, au Royaume-Uni, à réfléchir à l'idée d'autoriser ses étudiants à remplir leurs copies d'examen par ordinateur plutôt qu'avec un papier et un stylo.

«Il y a quinze ou vingt ans, les étudiants écrivaient régulièrement à la main, plusieurs heures par jour, mais maintenant ils n'écrivent quasiment plus rien à la main à part leurs copies d'examen», explique au Telegraph Sarah Pearsall, professeure à la faculté d'histoire de Cambridge, qui pointe que cela complique la tâche des étudiants au moment des examens, mais aussi du corps professoral au moment de la relecture.

Des tests sont actuellement en cours dans les départements d'histoire et d'humanités. Comme l'explique Varsity, le journal de l'université, jusqu'ici, les étudiants qui voulaient remplir leur copie sur ordinateur devaient avancer une justification médicale.

Une réflexion dont s'inquiète Tracey Trussell, une experte du British Institute of Graphologists, qui demande que Cambridge «s'assure que les étudiants continuent à écrire à la main, notamment en cours», estimant qu'il est «vital que les gens continuent à écrire à la main».

Le débat autour de l'écriture à la main des étudiants et des jeunes générations en général est récurrent dans la communauté éducative. En 2016, une enquête menée par l'institut de sondages Ifop pour le compte de la marque Oxford montrait que l'écriture à la main était valorisée par les 18-25 ans, qui la jugeaient personnelle, favorisant la créativité, la concentration, la mémorisation... ce que confirment d'ailleurs plusieurs études scientifiques. Mais cela n'empêchait pas la moitié d'entre eux de prendre de temps en temps leurs cours sur ordinateur –dont 19% affirmant le faire régulièrement ou toujours.

En août dernier, le vote d'une loi par l'état de Louisiane imposant l'utilisation de l'écriture manuelle de l'école primaire à la terminale avait été très remarqué. Au total, quatorze États américains ont intégré l'écriture cursive de manière explicite dans les programmes scolaires.