Monde

L'avion de la Delta Airlines qui a traversé l'ouragan Irma

Repéré par Thomas Messias, mis à jour le 07.09.2017 à 13 h 45

Repéré sur Quartz, NOAA

Tandis que la plupart des vols étaient progressivement annulés afin de ne prendre aucun risque, un avion venu de New York a défié l'ouragan, déposant des passagers à San Juan (Porto Rico) pour repartir de plus belle avec d'autres passagers.

Image radar du vol DL431

Image radar du vol DL431

Alors que l'ouragan Irma s'approchait de Porto Rico, un avion de la Delta Air Lines venu de New York est parvenu à atterrir sur l'une des pistes de l'aéorport de la capitale San Juan, à charger des passagers puis à repartir. Le tout sous l'œil d'observateurs complètement ahuris. Les tweets du spécialiste Jason Rabinowitz, relayés par le site Quartz, permettent de prendre conscience de la singularité de la situation.


(«Quelques vols ont essayé d'atteindre l'aéroport de San Juan avant le passage de l'ouragan #Irma. Trop tard. Deux vols JetBlue et un d'Americain Airlines ont fait demi-tour»).


(«Est-ce que tu veux vraiment aller jusqu'à l'aéroport de San Juan en plein ouragan de catégorie 5, DL431? Tous les autres ont fait demi-tour»).


(«DL431 veut aller au bout»).

Parti avec plus d'une demi-heure de retard de l'aéroport JFK de New York, le pilote savait dès le départ que l'atterrissage à Porto Rico se ferait dans des conditions acceptables mais que la suite risquait d'être plus délicate en raison d'une dégradation rapide des conditions météorologiques.

Résultat: tout a été mis en place pour que l'avion passe le moins de temps possible dans l'aéroport de San Juan. Il n'a fallu en tout que 52 minutes pour le vider intégralement de ses passagers et de ses bagages, le remplir de nouveau et redécoller vers New York. 

L'avion a ensuite emprunté un chemin risqué pour rallier l'aéroport Kennedy au plus vite, se glissant entre la bande de pluie extérieure de l'ouragan et son centre. À bord, tout s'est apparemment bien passé, l'équipage ayant même servi le repas prévu.

(«Maintenant DL302 doit se sortir de l'aéroport de San Juan. Il le fait entre la bande extérieure et le cœur de la tempête. Incroyable.»  // «Fin de l'histoire. DL302 quitte la zone de l'ouragan #Irma. J'imagine que les équipages doivent être en train de servir le déjeuner maintenant, non?»).

L'histoire ne dit pas si les passagers étaient parfaitement informés de leur situation. De même, l'ambiance à bord de l'appareil n'a pas encore été relayée par les médias américains. 

Autre aventure aérienne à sensations: celle d'un avion «chasseur d'ouragans», chargé d'effectuer des mesures de différentes données, qui a traversé Irma au dessus de la Barbade. La vidéo parle d'elle-même: l'équipage a dû composer avec un manque criant de visibilité et des secousses ahurissantes afin de procéder aux relevés prévus. Le tout permettra à l'OMAO –qui traite les affaires maritimes et aériennes– d'en savoir plus sur cet ouragan qui fait actuellement des ravages.