Monde

Une femme finit son rencard Tinder coincée entre deux fenêtres en essayant de récupérer ses excréments

Repéré par Grégor Brandy, mis à jour le 06.09.2017 à 14 h 54

Repéré sur BBC, New York Magazine

Étonnamment, elle a demandé à ne pas être identifiée.

En mars 2016, l'histoire d'une jeune femme avait bouleversé Twitter. Après un rendez-vous, elle se rend chez un homme, mais a besoin d'aller aux toilettes. La chasse d'eau ne marchant pas, elle panique et cache ses excréments dans du papier, qu'elle place dans son sac. Après plusieurs heures à ne penser qu'à ça, elle parvient finalement à s'en débarrasser, et récupère au passage une belle histoire à raconter pour les années à venir.

Un peu plus d'un an plus tard, une Britannique a réussi à placer la barre un peu plus haut. La BBC raconte que lors de son premier rendez-vous Tinder avec un étudiant de Bristol, la gymnaste amateure «a paniqué et balancé ses excréments par la fenêtre».

Petit problème: au lieu d'atterrir dans le jardin, ses excréments se sont retrouvés coincés entre deux fenêtres. La jeune femme quitte les toilettes, un peu paniquée, et dit à Liam Smith, l'homme chez qui elle se trouve, ce qu'il vient de se passer. Lui pense à prendre un marteau pour casser la fenêtre et récupérer les excréments. La jeune gymnaste a une autre idée, détaille-t-il sur sa page GoFundMe. Elle décide de se laisser glisser entre les deux fenêtres avec l'aide du jeune homme, récupère les excréments, qui finiront dans les toilettes, mais se retrouve coincée.

Charité

 

Finalement, après quinze minutes, Liam Smith (ayant pris le soin de prendre une photo pour la postérité), inquiet pour la santé de la jeune femme, appelle les pompiers, qui, eux, détruiront la fenêtre pour la secourir. Mais il se retrouve avec environ 300 livres (330 euros) à payer pour sa fenêtre. Il s'est donc tourné vers internet, avec qui il a partagé son histoire (et pas mal de photos), raconte le New York Magazine. Sa collecte ayant largement dépassé les 200 livres (220 euros) qu'il demandait pour l'aider, et des personnes lui ayant proposé de remplacer sa fenêtre gratuitement, il a prévu de donner le tout à deux associations caritatives.

Évidemment, les deux sont liés à sa drôle d'aventure: l'une d'entre elles vient en aide aux pompiers, quand l'autre «aide à construire et à entretenir des toilettes à chasse d'eau dans les pays en voie de développement».

«60% des gens dans le monde n'ont pas accès à ce genre de toilettes. Quand on y pense, c'est vraiment de la merde.»