Tech & internet

Sur Instagram, les photos parfaites font moins recette

Repéré par Grégor Brandy, mis à jour le 05.09.2017 à 13 h 44

Repéré sur Quartz

Plus d'authenticité pour plus d'efficacité.

Capture Instagram

Capture Instagram

C'est connu: sur Instagram, tout est loin d'être aussi beau qu'on ne l'affiche. La photo de ce brunch si appétissant a été prise une bonne dizaine de fois avant d'avoir le bon éclairage (et ce qu'il y avait à manger eu le temps de refroidir entretemps), d'y ajouter un filtre, et d'écrire trois brouillons pour la légende, sans oublier de trouver le bon emoji. Enfin ça, c'est si vous n'êtes pas un professionnel, et qu'un post ne vous prend pas plusieurs heures à préparer.

Pourtant, annonce Quartz, «un flux parfaitement organisé ne contenant qu'une imagerie sans faille ne produit pas les mêmes résultats que par le passé, selon un groupe d'experts d'Instagram». Alors, pourquoi s'embêter?

Le site américain raconte que lors d'une conférence, Eva Chen, qui fait partie de l'équipe d'Instagram qui s'occupe des partenariats dans la mode, a expliqué que les flux Instagram trop parfaits ont perdu de leur efficacité, puisqu'ils sont devenus la norme. Elle n'a pas donné de chiffres soutenant cette affirmation. Pourtant, assure-t-elle, «Instagram est devenu un peu saturé avec ce genre d'images», et l'imagerie parfaite ne fonctionne plus aussi bien.

Stories à succès

 

Lors de la conférence, Eva Chen conseillait de publier des photos plus «naïves» et non posées, en plus des autres. Venant d'Instagram, royaume de la perfection, ce changement de position est assez ironique, mais comme l'explique Quartz, c'est surtout très pragmatique.

«La croyance populaire voulait que sur Instagram, on postait ses jolies photos pour la postérité, pendant que sur Snapchat, on pouvait être plus cru. Mais preuve que le public présent sur Instagram ne veut pas que de ces jolies images, Chen et Nam ont pointé du doigt le succès des stories d'Instagram qui permettent aux utilisateurs de mettre en ligne des bouts de vidéos et photos en créant une sorte de récit connecté, qui finit par disparaître du profil. [...]

 

Instagram a intérêt à promouvoir une fonctionnalité qui a le même attrait que celle de son compétiteur. Mais il est clair que les Stories ont bien marché chez les utilisateurs, et des mannequins et marques de mode, comme Dior, ont vu leurs abonnés consulter leurs Stories et Live.»

On a déjà hâte de voir toutes ces photos imparfaites et complètement spontanées apparaître dans nos timelines. #NoFilter