SlatissimeCulture

Toutes les bonnes questions sont dans les chansons

Antoine Leclerc-Mougne et Stylist, mis à jour le 16.08.2017 à 14 h 15

On a tenté d'y répondre.

Chez Stylist, on s’est dit qu’on allait répondre à des questions que, certes, vous ne vous êtes jamais vraiment posées, mais que vous avez forcément entendues au détour d’une chanson. Car, croyez-le ou non, la pop regorge d’interrogations qui méritent bien une explication de notre part. 

1.Comment peut-on s’imaginer, en voyant un vol d’hirondelles, que l’automne vient d’arriver?  (Jean Ferrat, 1964)

C’est vrai ça, est-ce que le départ des hirondelles annonce forcément l’automne? «Les hirondelles ne sont pas des indicateurs météorologiques. Ce qu’elles cherchent, ce sont des insectes pour se nourrir», affirme Hugo Meunier, chargé du suivi des hirondelles à la Ligue de protection des oiseaux. Mais le réchauffement climatique pourrait changer la donne:

«Par rapport aux années 1950, elles arrivent un peu plus tôt. Une dizaine de jours de décalage, comme pour la floraison, explique Frédéric Malher, président du Centre ornithologique d’Île-de-France. Et on a déjà remarqué en plein hiver quelques individus dans le Golfe du Morbihan alors qu’en Ardèche, on peut voir repartir des hirondelles dès le mois d’août.»

2.If happy little bluebirds fly beyond the rainbow, why, oh why can’t I?(Judy Garland, 1939)

Dans la chanson phare du Magicien d’Oz, «Over The Rainbow», Judy Garland, qui s’apprête à se prendre un ouragan en pleine tronche se lamente: «Si les heureux petits oiseaux bleus volent au-delà de l’arc-en-ciel, pourquoi, Ô pourquoi, je ne peux pas le faire?» L’arc-en-ciel est un phénomène atmosphérique dans lequel la lumière se diffuse à travers des gouttelettes d’eau en suspension. Il touche bien deux points sur l’horizon. Plus on va s’en approcher, plus il va disparaître car on ne sera plus dans le bon angle de dispersion de la lumière. Finalement, comme l’horizon, l’arc-en-ciel est inatteignable. Les seules personnes qui peuvent être au-delà, ce sont les astronautes comme Thomas Pesquet. En étant derrière l’atmosphère, ils pourraient, avec la bonne géométrie et dans certaines conditions, tout à fait voir un arc-en-ciel depuis le haut. 

3.Que horas son?(Manu Chao, 2001)

Quand il est 12 heures à Londres (GMT+0), il est 13 heures à Paris (GMT+1). Or, ces deux villes sont traversées par le même méridien. Mais en 1940, la première chose qu’ont faite les nazis, c’est d’avancer l’horloge française d’une heure pour la caler sur celle de Berlin. Une décision jamais abrogée. Si on ajoute l’heure d’été, la France a donc deux heures d’avance sur le Soleil sept mois de l’année. Quand il est 14 heures, il est en fait midi dans le ciel. On le savait déjà mais à la fin, c’est toujours l’Allemagne qui gagne.  

4.Mais t’es où?(Vianney, 2014)

Pas là.

5.Oh nah nah, what’s my name?(Rihanna, 2010)

À force de fumer du pétoss à longueur de journée, Riri commence peut-être à nous faire un début d’Alzheimer. Certes, sur scène, elle s’appelle Rihanna, mais son vrai patronyme, c’est Robyn Rihanna Fenty, d’où le nom de sa collection Fenty en collab avec Puma.

6.Do you know the way to San Jose?(Dionne Warwick, 1968)

Selon l’itinéraire proposé depuis Paris par Google Maps, il est conseillé de prendre un vol direct jusqu’à San Francisco puis une voiture. Au sortir de l’aéroport, suivre l’autoroute US-101S pendant 50 km. Prendre la sortie CA-87/Guadalupe Pkwy et continuer sur la route CA-87S pendant 4 km. Prendre la sortie 6B vers W Julian Street en direction de Saint James Street. Voilà, vous êtes arrivée à destination.

7.Why does it hurt when I pee?(Frank Zappa, 1979)

Selon Olivier Dumonceau, chirurgien urologue, si vous êtes une femme et que vous avez mal quand vous urinez, ça ne peut être qu’une cystite: «Elle se déclare en général après un rapport sexuel à cause d’un germe d’origine digestive. Globalement, les infections urinaires sont plus fréquentes chez les femmes car l’urètre est plus court (2 cm). La vessie est plus exposée aux microbes.» Et pour les mecs? «Il y a trois possibilités. Une urétrite causée par une IST (gonorrhée ou chlamydiæ). Une infection urinaire, appelée prostatite provoquée par une bactérie du tube digestif. Et enfin, un adénome de la prostate (hypertrophie) qui va provoquer des difficultés à uriner.» 

8.What kind of fool am I?(Anthony Newley, 1961)

Quel genre de fou je suis? Apparemment, beaucoup se posent la question puisque la chanson d’Anthony Newley a été reprise 83 fois, notamment par James Brown, Marvin Gaye et Shirley Bassey. Et si tout le monde se sent un peu taré sur les bords, c’est en partie à cause du DSM, le Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux de l’Association américaine de psychiatrie, qui a la fâcheuse tendance à médicaliser tous nos petits coups de mou. Entre sa version de 1962 et celle de 1994, par exemple, le nombre de pathologies recensées est passé de 60 à 410, avant de redescendre un peu pour son actualisation de 2013.

«Le DSM s’est imposé comme la bible de la psychiatrie, regrette Patrick Landman psychiatre et président de Stop DSM. La plupart des enseignements des facs de médecine se basent aujourd’hui sur ce manuel, comme les études cliniques des labos pharmaceutiques. Ce qui pousse à une prescription excessive de psychotropes. L’exemple parfait est celui du burn-out au travail qui est de plus en plus médicalisé et traité comme une pathologie. C’est devenu comme un jeu: on parle de Tocs, de phobies, de bipolarité, de névroses, d’hyperactivité, de psychoses… On veut être diagnostiqué car ça permet de mettre un mot sur une souffrance et de rassurer. Dans les générations précédentes, on acceptait beaucoup plus cette idée de tristesse normale qui dure plus ou moins dans le temps, et qui pouvait, par exemple, découler d’un deuil ou d’une rupture amoureuse. Ce n’est plus le cas.»  

9.Comment te dire adieu?(François Hardy, 1968)

 Rompre avec quelqu’un et lui dire adieu, c’est facile. Il suffit de lui envoyer un texto ou de le ghoster. Mais comment ça se passe concrètement quand on veut dire adieu à son employeur et démissionner?

«Sur la forme, le Code du travail n’impose pas de formalités du type envoi d’une lettre recommandée avec accusé de réception, détaille Charlotte Bernier, avocate en droit social. En revanche, c’est très important pour des questions de preuve qu’il y ait un écrit –courriel, lettre envoyée ou remise en main propre. Il faut une trace. Mais peu importe comment vous l’écrivez : il n’y a pas de formulation ou de langage spécifiques à employer. Ça doit juste être simple, clair et précis: je recommande toujours d’utiliser un vocabulaire qui correspond à la façon dont vous vous seriez exprimée à l’oral, par exemple. Car si les termes utilisés sont trop juridiques et qu’on sent qu’il y a un avocat qui se cache derrière, ça peut créer un climat de méfiance et mettre en lumière des griefs qui n’ont pas lieu d’être dans le contexte d’une démission.»

10.What’s worse? Looking jealous or crazy?(Beyoncé, 2016)

En découvrant les infidélités de Jay Z dépeintes dans son Lemonade, Queen Bey se demande ce qui est pire: avoir l’air jaloux ou fou? Elle y répond quelques vers plus tard: «Je préfère encore être folle.» Et si l’on en croit Roland Barthes, elle limite les dégâts avec cette option puisque, comme il le précise dans Fragments d’un discours amoureux: «Comme jaloux, je souffre quatre fois: (...) d’être exclu, d’être agressif, d’être fou et d’être commun.» Et être fou, ça a tout de même plus de panache que de stalker un profil Facebook. 

Antoine Leclerc-Mougne
Antoine Leclerc-Mougne (10 articles)
Journaliste
Stylist
Stylist (169 articles)
Mode, culture, beauté, société.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux.
> Paramétrer > J'accepte