MondeEconomie

Les futurs Air Force One étaient initialement destinés à une compagnie aérienne russe

Repéré par Juliette Mitoyen, mis à jour le 03.08.2017 à 10 h 27

Repéré sur Defense One

L’armée de l’air avait prévu de faire construire un tout nouvel avion présidentiel par Boeing, mais Donald Trump avait jugé que cela représentait une trop grosse dépense dans le budget de la Défense.

L'actuel Air Force One transportant Donald et Melania Trump à l'aéroport de Melsbroek, en Belgique, le 24 mai 2017. Emmanuel DUNAND / AFP

L'actuel Air Force One transportant Donald et Melania Trump à l'aéroport de Melsbroek, en Belgique, le 24 mai 2017. Emmanuel DUNAND / AFP

Dès 2022, le président –encore à élire– des États-Unis se déplacera à bord d’un avion ayant appartenu à une compagnie aérienne russe, d’après Défense One. Un comble.

Le nouvel Air Force One aurait dû être élaboré sur mesure par le constructeur Boeing, mais dans un tweet datant du 6 décembre 2016, Donald Trump s’était énervé, jugeant que le prix d’un tel achat –4 milliards de dollars– était démesuré:

«Boeing construit un tout nouvel Air Force One 747 pour les prochains présidents, mais les coûts sont hors de contrôle, plus de 4 milliards de dollars. Annulez la commande!»

Et la commande a bien été annulée, puisque l’US Air Force devrait annoncer dans les prochaines semaines l’achat de deux Boeing 747-8 déjà existants qui ne volent pas, Transaero, la compagnie qui les avait commandés ayant fait faillite en 2015. Il s’agissait de la deuxième plus grosse compagnie de Russie.

Les deux avions sont actuellement stockés à l’aéroport de Victorville, dans le désert de Mojave.

«Nous finalisation l’accord pour acquérir deux 747-8 pour l’US Air Force. Cette transaction vise à offrir un grand atout à l’Air Force et le meilleur prix au contribuable» a déclaré Caroline Hutcheson, porte-parole de Boeing, à l’AFP.

Ann Stefanek, porte-parole de l’US Air Force, a quant à elle affirmé qu’un «contrat devrait être signé rapidement».

L’US Air Force n’envisage pas de divulguer le prix de la transaction mais des officiels proches de l’affaire ont affirmé, selon Defense One, que l’armée de l’air allait acquérir ces deux avions pour un très bon prix.

Boeing place le prix moyen d’un 747-8 à 386,8 millions de dollars (soit environ 326 millions d’euro), qui peut varier selon les fonctionnalités et la configuration choisie. Mais le prix des deux nouveaux Air Force One devrait être bien supérieur puisqu'une fois achetés, ils seront transformés pour convenir au transport du président américain. Peinture, bleue-blanc-rouge, réorganisation de l’intérieur, salles de réunion, mobilier chic, systèmes de communications à la pointe de la technologie et surtout, technologies de défense.

La demande de budget du Pentagone envoyée au Congrès en février dernier montre que le coût total de l’achat et des transformations prévues pour ces avions avoisinerait les 3,2 milliards de dollars entre 2018 et 2022.