Tech & internet

Il suffit d'attendre et le fondateur d'Amazon sera vraiment l'homme le plus riche du monde

Repéré par Jean-Laurent Cassely, mis à jour le 28.07.2017 à 12 h 31

Repéré sur CNN - Money, Bloomberg

Cette semaine, Amazon puis Facebook ont dépassé pour la première fois la barre des 500 milliards de dollars de capitalisation, la bourse plaçant même brièvement la fortune de Jeff Bezos devant celle de Bill Gates.

Jeff Bezos à Sun Valley, Idaho, le 13 juillet 2017. Drew Angerer / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Jeff Bezos à Sun Valley, Idaho, le 13 juillet 2017. Drew Angerer / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Comme l’aurait sans doute formulé Jean-Pierre Gaillard, la semaine du 24 juillet 2017 fut euphorique sur le marché des valeurs technologiques américaines. Mercredi 26 juillet, Amazon a dépassé pour la première fois la barre des 500 milliards de dollars de capitalisation. Le lendemain, ce fut au tour de Facebook de dépasser ce seuil.

Seules trois entreprises mondiales, toutes du secteur des technologies de l’information et de l’internet, dépassent ces niveaux: Apple, loin devant avec 798 milliards, Alphabet (ex-Google) avec 667 milliards et Microsoft, qui pèse encore 571 milliards.

Les phases de maturité des deux nouveaux venus dans le club des entreprises valorisées à plus de 500 milliards sont pourtant très différentes. Après des années de croissance exponentielle, Facebook entre dans son âge mûr, ce qui paraît logique dans la mesure où le réseau social a engagé 2 milliards d’abonnés sur sa plateforme. Sa croissance dépend à présent de sa capacité à monétiser sa messagerie Messenger et ses acquisitions, Instagram et WhatsApp.

Amazon est engagée dans une dynamique différente, poursuivant son ambition de devenir «le magasin de tout». Récemment, l’entreprise de e-commerce, dont une partie de l’activité consiste par ailleurs à louer des serveurs informatiques, a racheté la chaîne américaine de supermarchés alimentaire Whole Foods. Son appétit pour de nouveaux secteurs paraît insatiable et, selon un analyste interrogé par la chaîne CNBC, Amazon pourrait devenir la première entreprise valant mille milliards.

L'homme le plus riche du monde, brièvement

Le résultats d'une longue ascension qui est passée, rappelle cette infographie, par le développement du Kindle, des services de stockage de données, la production de films et de séries, sans oublier l'assistant vocal pour la maison, Echo. Une augmentation de plus de 200% de la valeur de ses parts dans l'entreprise ces deux dernières années qui a assuré à son fondateur, Jeff Bezos, la plus forte croissance de patrimoine parmi les cinq personnes les plus riches du monde.  

Conséquence, il est devenu brièvement à 53 ans l’homme le plus riche du monde, devant un autre fondateur incarnant la précédente vague d’innovations dans les technologies de l’information, Bill Gates (Microsoft). Jeudi, juste avant midi, la quotation de ses parts dans l'entreprise lui ont permis de voir sa fortune estimée à 85,6 milliards de dollars (73 milliards d'euros). Mais les résultats d'Amazon dévoilés dans la foulée, qui affichent un faible bénéfice malgré des revenus qui continuent de croître, ont refroidi les actionnaires, et le cours de l'action par la même occasion, rétrogradant Jeff Bezos derrière son homologue de Microsoft.