Sports

Si le Tour de France est une affaire d’hommes, pourquoi ce ne sont pas des mecs qui remettent les maillots aux autres mecs?

Titiou Lecoq, mis à jour le 21.07.2017 à 13 h 08

Ma tentative (ratée) de réconciliation avec le Tour de France.

Christopher Froome à l'arrivée de la 20e étape du Tour de France, le 20 juillet 2017. LIONEL BONAVENTURE / AFP.

Christopher Froome à l'arrivée de la 20e étape du Tour de France, le 20 juillet 2017. LIONEL BONAVENTURE / AFP.

Je n’y connais rien au Tour de France. Ca ne m’intéresse pas. Mieux: je ne sais même pas faire de vélo. (Je n’ai jamais réussi à apprendre.)

Donc, j’ai toujours été étonnée de constater que certains de mes amis sont suffisamment intéressés par la chose pour s’installer dans un canapé et regarder des mecs pédaler pendant des heures. Des amis avec lesquels je partageais pourtant nombre d’affinités. Pendant des années, j’ai essayé de comprendre cet engouement. Liste des trucs que te répondent les gens qui regardent le Tour de France:

  • Point dépassement de soi. Tu te rends pas compte, c’est incroyable ce qu’ils font ces mecs, le Tour c’est l’humain qui est prêt à souffrir pour se dépasser.

  • Point paysages. Les paysages sont hyper beaux, tu découvres la France avec des vues magnifiques.

  • Point tradition familiale. Je regardais avec mon grand-père, c’était des moments magiques.

Dans mon cas, je n’ai pas connu mes grands-pères, ma grand-mère regardait Les Feux de l’amour, si je veux voir de beaux paysages, je regarde Des racines et des ailes et j’ai du mal à percevoir le sublime de ces performances puisque, ne sachant pas faire de vélo, je ne peux pas projeter la souffrance et les exploits de ces épreuves.

Mais j’ai quand même remarqué deux choses: mes amis qui regardent le tour de France sont issus grosso modo du même milieu social, toute petite-bourgeoisie ou ouvrier. (On peut ajouter un point «C’est un sport populaire».) Et ce sont des hommes. (Ils regardaient d’ailleurs avec leurs grand-père et pas leur grand-mère.) Il y a sûrement plein de femmes qui regardent le Tour mais je n’en connais pas.

Et puis, le Tour c’est aussi un truc tellement antique qu’on y retrouve la vieille dichotomie. Les hommes accomplissent des exploits, ils sont forts et courageux. Les femmes sont en robe et remettent des coupes en souriant. Elles sont jolies et jolies. Elles n’accomplissent rien. Elles sont là pour le décor. Pour le «plaisir des yeux».

En terme de répartition des rôles homme/femme, est-ce qu’on a le droit de dire que c’est désastreux? Si le Tour de France, c’est une affaire d’hommes, pourquoi ce ne sont pas des mecs qui remettent les maillots aux autres mecs?

Et du coup, pour la première fois de ma vie, je me suis rendue compte d’un truc: il n’y a pas de femme qui participe au Tour de France. Il n’y a même pas de Tour de France féminin, il y a un truc qui s’appelle la Route de France féminine (et qui n’a pas eu le droit de reprendre le nom Tour de France). Il faut croire que les femmes sont nulles en vélo (ou alors qu’elles digèrent moins bien les produits dopants).

Ce qui donc nous amène à cette photo de notre président tellement moderne.

 

 

Bon. Ce n’est pas bien grave, hein. Surtout qu’il a quand même instauré un ministère des Droits des femmes et sanctuarisé les budgets pour les associations.

Ah non?

Je ne sais pas ce qu’il y a de pire dans cette photo. Peut-être de savoir d’expérience (j’ai été hôtesse comme nombre de jeunes femmes) que les femmes qui sourient dessus se sont payées toute la journée des remarques vicelardes. Ou alors la légende qui l’accompagne. Ou alors les blagues en-dessous sur l’âge de Brigitte Macron.

Bref, ça ne m’a pas vraiment réconciliée avec le Tour de France.

Je me demande à quoi aurait ressemblé un épisode de Buffy contre les vampires qui se serait passé pendant le Tour de France. (Whedon s’est inspiré de tous les évènements de ce type importants dans la culture américaine.) Au début, Cordélia aurait bossé pour l’été en tant que femme-trophée sur le Tour. Mais elle aurait prévenu les autres qu’il se passait un truc étrange, des cyclistes auraient mystérieusement disparu. On aurait cru qu’il s’agissait de meurtres entre concurrents. Ensuite, Buffy aurait soupçonné les femmes-trophées d’être des vampires. Finalement, on aurait découvert que des spectateurs étaient des monstres qui se nourrissaient des muscles plein de dopants des cyclistes.

À la fin, on aurait découvert qu’un couple de retraités, toujours installé au bord de la route sur des chaises pliables en nylon, était là sur toutes les photos depuis 1903. On l’aurait également reconnu sur des dessins de l’Antiquité au premier rang du Colisée pendant les combats de gladiateurs. Buffy se serait battue contre les deux vieux. Ils se seraient alors débarrassés de leur enveloppe humaine et on aurait découvert qu’ils étaient des espèces d'ornithorynques géants. Le tout évidemment agrémenté de blagues, notamment autour de Xander qui aurait été un authentique fan du Tour.

Ce texte est paru dans la newsletter hebdomadaire de Titiou Lecoq. Pour vous abonner c'est ici. Pour la lire en entier:

 
Titiou Lecoq
Titiou Lecoq (177 articles)