Monde

Le Vatican enquête sur une confrérie d’exorcistes brésiliens qui souhaiterait la mort du Pape

Repéré par Juliette Mitoyen, mis à jour le 20.06.2017 à 17 h 47

Repéré sur The Daily Beast

Ils se livreraient notamment à des séances au cours desquelles ils entreraient en communication avec le diable, pratique interdite par l’Église.

Le Pape François dirige une prière, le 18 juin 2017, à Rome | Vincenzo PINTO / AFP

Le Pape François dirige une prière, le 18 juin 2017, à Rome | Vincenzo PINTO / AFP

Une confrérie qui prévoit la mort du Pape et qui communique avec le diable, il n'en fallait pas plus pour faire bondir le Vatican! Le petit État a ouvert une enquête sur les agissements d’un groupe catholique établi au Brésil, les Hérauts de l'Évangile. Fondé par Monseigneur João Scognamiglio Clá Dias, il se livrerait à des séances d’exorcisme pas très catholiques, puisqu’au lieu d’exorciser la personne possédée, ces religieux préféreraient discuter avec le diable, selon The Daily Beast.

C’est The Vatican Insider, rubrique spécialisée du quotidien italien La Stampa, tenue par plusieurs grands vaticanistes italiens, qui a révélé qu’une commission de l’Église enquêtait sur cette confrérie. Possédant des fidèles dans plusieurs pays du monde, les Hérauts de l'Évangile sont une branche de l’association catholique ultra-conservative Tradition, Famille et Propriété, connue sous le nom de TFP. Ils voient d’un mauvais œil la modernisation de l’Église depuis les années 1960 ainsi que celle engagée par le Pape François.

En encourageant ses fidèles à entreprendre des exorcismes pour pouvoir communiquer avec le diable, João Scognamiglio Clá Dias, le fondateur des Hérauts de l'Évangile brise ainsi les règles de l’Église qui interdisent de parler avec le démon mais préconisent de le chasser du corps.

Vidéos compromettantes

 

Ce qui accable ce groupe catholique, ce sont des vidéos postées sur internet. Dans l’une d’entre elles, Dias demande à l’un de ses disciples de lire un court texte, qu’il dit être le récit d’une conversation qui aurait eu lieu entre un exorciste de la confrérie et le diable. Dans cette vidéo, le religieux explique que le diable aurait dit que le Vatican était à lui et que le Pape était son pantin puisqu’il lui «obéit» et qu’il fait tout ce qu’il veut «car il est stupide».

Aucune preuve évidemment que ces conversations aient vraiment eu lieu. Selon The Daily Beast, le but des fidèles des Hérauts de l'Évangile est avant-tout de décrédibiliser le Pape François. Ils voudraient en effet le voir disparaître pour qu’un leader plus conservateur prenne les commandes de l’Église, et revienne à ses traditions.

Le Vatican a en tout cas pris ces menaces très au sérieux. Accusés d’avoir passé un pacte avec le diable, les Hérauts de l'Évangile sont sous le coup d'une enquête en cours...

NB: l'article originellement publié contenait des approximations et présentait à tort The Vatican Insider comme le journal du Vatican. Nous présentons nos excuses à nos lecteurs.