Science & santé

Le panda aussi peut avoir la fibre romantique

, mis à jour le 19.06.2017 à 17 h 59

«Désolé, t'es un panda génial, mais tu n'es pas fait pour moi.»

Pandas | Todorov.petar.p via Wikimédia CC License by

Pandas | Todorov.petar.p via Wikimédia CC License by

Le panda est enfermé depuis de nombreuses années dans un cercle vicieux: alors qu'il est en voie de disparition à cause des hommes, ces derniers ont du mal à les faire se reproduire en raison de leur faible libido. C'est pour cela que chaque acte sexuel ou naissance est célébré dans les journaux du monde entier. Pendant longtemps, pour les scientifiques, des facteurs comme la captivité ou la courte période de fertilité influaient sur leur libido.

Dans le cadre d'une nouvelle étude publiée dans Biological Conservation et relayée par Science of Us, des scientifiques de l'organisation PDX Wildlife ont analysé pour la première fois la compatibilité des personnalités et la reproduction chez les grands mammifères en captivité, en l'occurrence ici 29 pandas –19 femelles et 10 mâles.

Les bons conseils

 

Après avoir classé chaque panda selon cinq points (agressivité, volonté d'explorer, capacité à être excité, peur, et activité générale), les chercheurs ont crée des combinaisons de couples de deux types. D'un côté, des pandas avec certains traits de caractères similaires, de l'autre des pandas aux traits de caractères opposés.

«Ils ont trouvé que certaines combinaisons avaient suscité plus de relations sexuelles et donné naissance à plus de petits que d'autres, note Science of Us. Des fois, la similarité était un terreau favorable à davantage de relations sexuelles, d'autres fois, ces dernières s'en trouvaient entravées, tout dépendait des caractéristiques.»

En clair, il arrive que, comme chez les humains, les pandas aient un type de partenaire préféré. L'agressivité, la capacité à être excité et la peur sont des caractères importants dans la mise en place d'une compatibilité. Mais parfois les opposés s'attirent aussi. «Les mâles et les femelles qui s'excitent rapidement s'en sortaient bien quand ils étaient mis en couple avec un partenaire plus calme, ayant une relation dans 100% des cas (plus du double de ce qui a été constaté chez des paires de pandas qui s'excitent plus facilement) et donnaient naissance dans 70% des cas.»

Les chercheurs ont même établi une liste de conseils pour mettre en relation des pandas plus à même de s'accoupler. Des informations qui, utilisées correctement, pourraient aider les chercheurs à améliorer la reproduction chez cette espèce.