Parents & enfants

La France n'est pas le pays idéal pour élever des enfants

Repéré par Charlotte Pudlowski, mis à jour le 17.06.2017 à 16 h 06

Repéré sur CNN, Save The Children, Unicef

La princesse Mette-Marit, le prince Haakon  et leurs enfants dans leur résidence près d'Oslo. BJORN SIGURDSON / SCANPIX NORWAY / AFP

La princesse Mette-Marit, le prince Haakon et leurs enfants dans leur résidence près d'Oslo. BJORN SIGURDSON / SCANPIX NORWAY / AFP

Dans un rapport récent repris par le site de CNN, l'ONG Save the Children dresse la liste des pays les plus favorables et les plus dangereux pour les enfants, en fonction de la manière dont leurs droits sont protégés ou non et dont ils sont ou non privés de leur enfance. Voici les 10 pays les plus favorables aux droits des enfants

  • 1.Norvège, Slovénie (ex-aequo)
  • 3. Finlande
  • 4. Pays-Bas, Suède (ex-aequo)
  • 6. Portugal
  • 7. Irlande
  • 8. Islande, Italie (ex-aequo)
  • 10. Belgique, Chypre, Allemagne, Corée du Sud (ex-aequo)

Quel indice?

Save the Children, qui existe depuis plus d'un siècle, s'est basé sur différents critères pour établir son classement: le taux de mortalité infantile, la malnutrition, le taux de scolarisation, le travail des enfants, le taux d'enfants mariés, le taux de natalité des adolescentes, le taux d'homicides des enfants, le pourcentage de la population déplacée. 

Selon cet indice, intitulé «La fin de l'enfance», les taux de mortalité infantiles les plus élevés se trouvent en Afrique sub-saharienne, «où les soins médicaux élémentaires sont souvent indisponibles, trop lointains pour être accessibles, ou trop chers», note le rapport. En Angola, en Centrafrique, au Tchad, au Mali, au Nigéria, au Sierra Leone et en Somalie, plus de 10% des enfants n'atteindront pas leur cinquième anniversaire. C'est 40 fois le taux de mortalité avant 5 ans de la Finlande, du Japon, de la Norvège ou de Singapour.

Et la France? 

La France, elle, n'arrive qu'en quatorzième place. Par rapport à la Norvège (qui occupe la première place) le taux de mortalité infantile est plus élevé (2,8‰ pour la Norvège, 4,3‰ pour la France, le taux d'adolescentes de 15 à 19 ans mariées est plus élevé en France (2,7% contre 0,1 en Norvège) à l'instar du taux de natalité des adolescentes du même âge (8,8 ‰ en France, 5,9‰ en Norvège. Seul le taux de scolarisation est meilleur en France. 

Dans un autre rapport récent sur le bien-être des enfants, concentré sur les pays riches, la France se place encore plus loin du peloton de tête. Innocenti, centre de recherche de l'Unicef, a classé 41 pays de l'Union européenne  et de l'OCDE selon neuf critères (réduction de la pauvreté et de la faim, bonne santé et bien-être, éducation, accès à un travail décent et à la croissance économique ou encore réduction des inégalités). Les pays du Nord de l'Europe sont en tête et la France seulement 19e.

Ce rapport souligne qu'«elle obtient son meilleur classement à la 7e position avec l’Objectif 2 d’éradiquer la faim et le plus mauvais, en 34e position avec l’Objectif 10 de réduction des inégalités. Ce résultat s’explique par les mauvaises performances de la France soulignées par l’enquête Pisa sur l’impact du milieu social sur les résultats scolaires

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux.
> Paramétrer > J'accepte