Science & santé

Pourquoi deux lions ont-ils mangé trente-cinq hommes?

Repéré par Galaad Wilgos, mis à jour le 20.04.2017 à 17 h 18

Repéré sur Science

Les faits se sont produits à la fin du XIXe siècle à Tsavo au Kenya. Des études récentes tendent à démontrer que la cause de ce régime anthropophage réside dans leurs mauvaises dents.

Un lion regarde à travers le buisson sec au Tsavo West National Park au sud du Kenya en août 21 août 2009 /
ROBERTO SCHMIDT / AFP

Un lion regarde à travers le buisson sec au Tsavo West National Park au sud du Kenya en août 21 août 2009 / ROBERTO SCHMIDT / AFP

En 1898, c’est après neuf mois de terreur que le colonel John Patterson de l’armée britannique abattit les deux lions responsables de 35 morts dans cette région africaine. Les scientifiques se sont longtemps demandés ce qui avait pu causer ce changement de régime, car les lions sont carnivores mais s’aventurent rarement à manger des hommes. Or, la nourriture humaine a constitué 30% de leur alimentation durant les trois mois précédant leur mort. De nombreux scientifiques ont cru à la thèse d’un désespoir face à une sécheresse ou des maladies ayant ravagé leurs proies habituelles. Mais d’autres ont mis en avant des preuves contradictoires, comme le montre le site Sciencemag.

Larisa DeSantis, une paléontologue de l’université Vanderbilt à Nashville a voulu observer les dents préservées de ces animaux après avoir lu un passage particulièrement sordide du témoignage de Patterson –The Man-Eaters of Tsavo:

«J’ai un souvenir très clair d’une nuit en particulier, durant laquelle ces brutes ont saisi un homme du campement des chemins de fer et l’ont amené près du mien pour le dévorer. Je pouvais les entendre pleinement broyer les os, et le son… a résonné dans mes oreilles durant plusieurs jours après.»

Dès lors, si ces animaux étaient si affamés, selon DeSantis, c’est qu’ils ont aussi dû fouiller des carcasses pour leurs os et abîmer au passage leurs dents. Pour le découvrir, elle est allée analyser avec quelques collègues la mâchoire de ces lions, ainsi que celles d’un autre lion anthropophage de Zambie –tous détenus par le Field Museum of Natural History à Chicago, Illinois. Ils ont utilisé une technique pour savoir s’ils mangeaient plus d’os, plus de viande, ou un peu des deux. Ils ont ensuite comparé les modèles des anthropophages avec 53 lions sauvages à travers l’Afrique, 2 d’Inde et 5 lions captifs. Ils ont ensuite examiné les dents des guépards, qui ne se nourrissent que de chair, et les hyènes, qui consomment des carcasses entières.

Proies tendres

 

Résultat, les dents des lions Tsavon ne ressemblent pas à celle des hyènes, qui se nourrissent des carcasses mais bien à celle des lions de zoo, qui mangent de la nourriture tendre comme le bœuf et le cheval. Par ailleurs, d’autres recherches semblent montrer que ce changement de régime tient à une maladie dentaire chez l’un, et à des blessures des dents et de la machoire –même si elles étaient moins graves– chez l'autre. Ils ont donc cherché à dévorer des proies plus tendres, en l’occurrence les hommes, selon le Scientific Reports.

Les scientifiques précisent que ce ne sont pas juste de mauvaises dents qui les ont transformés en anthropophage. Il faut aussi prendre en compte la facilité des proies ainsi que le fait que leur régime ait toujours eu, occasionnellement, des hommes au menu.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux.
> Paramétrer > J'accepte