Science & santé

«J'ai décidé de ne plus avoir de contacts avec elle pour avancer dans ma vie»

Lucile Bellan, mis à jour le 18.04.2017 à 14 h 29

Cette semaine, Lucile conseille Mathieu, qui a toujours des sentiments pour son ex après leur rupture.

Stańczyk | par Jan Matejko via Flickr CC License by

Stańczyk | par Jan Matejko via Flickr CC License by

«C’est compliqué» est une sorte de courrier du cœur moderne dans lequel vous racontez vos histoires –dans toute leur complexité– et où une chroniqueuse vous répond. Cette chroniqueuse, c’est Lucile Bellan. Elle est journaliste: ni psy, ni médecin, ni gourou. Elle avait simplement envie de parler de vos problèmes. Si vous voulez lui envoyer vos histoires, vous pouvez écrire à cette adresse: [email protected]

Pour retrouver les chroniques précédentes, c’est ici.

Je m'appelle Mathieu et j'ai 30 ans. 

Il y'a un an et demi j'ai vécu une rupture amoureuse assez difficile. Notre relation a duré quatre ans. 

Notre rupture a eu lieu lors d'un tournant de ma vie: je quittais mes études et mes petits boulots pour enfin rentrer dans la vie active et avoir un vrai métier, un vrai salaire, me permettant de faire enfin des projets à plus long terme. 

Ce tournant s'est aussi accompagné d'une nécessaire mobilité géographique, c'est l'élément déclencheur d'une rupture qui couvait depuis quelques temps sans que je m'en rende vraiment compte. Je pensais que notre relation allait connaître, elle aussi, un tournant mais au lieu de ça elle s'est arrêtée net, avec un sentiment d'inachevé. 

Elle n'a pas su très bien m’expliquer les raisons de cette rupture ou je n'ai pas su très bien les comprendre, sûrement un peu des deux. 

Je retiens qu'elle n'avait pas envie de faire des projets (pas avec moi?), que notre vie de couple était devenue moins facile et moins passionnée, qu'elle n'avait pas envie de s'investir et faire des efforts pour nous. Pour moi c'était clair, elle n'était plus heureuse avec moi et donc plus amoureuse. Mais elle m'a toujours dit qu'elle ne voulait pas sortir de ma vie, pas me perdre, qu'elle tenait énormément à moi. 

«Cette rencontre a été l'occasion d'entendre des phrases qui me brisent le cœur comme: “Tu es parfait mais on s'est rencontré dix ans trop tôt”.»

Un an et demi plus tard, après un passage dans plusieurs villes et plusieurs aventures sentimentales, j'ai l'impression d'être piégé et de ressasser cette relation sans cesse. 

J'ai peu de contacts avec elle mais ces contacts, qu'ils soient par e-mails, textos, téléphone ou physiques, sont source de plaisir parce que notre complicité et notre joie d'être ensemble ne semble pas s'essouffler puis d'une profonde tristesse quand vient l'heure de se quitter. 

J'ai décidé depuis peu de faire un trait sur ces montagnes russes émotionnelles en la voyant pour lui dire que je décidais de ne plus avoir de contact avec elle pour pouvoir avancer dans ma vie comme elle le faisait dans la sienne puisqu'elle est en couple depuis presque un an. 

Cette rencontre a encore été l'occasion d'entendre de sa part des phrases qui me brisent le cœur comme: «Tu es parfait mais on s'est rencontré dix ans trop tôt» ou «je sais que je te regretterai quand je voudrai fonder une famille». Que si elle a choisi l'homme avec qui elle est en ce moment c'est parce qu'il ne fait pas de projet et quand il voudra en faire avec elle, elle s'en ira probablement...

Faire sortir cette personne de ma vie est un véritable déchirement et je n'en ai aucune envie mais j'ai depuis quelques mois le sentiment d'être bloqué. J'ai le sentiment un peu puéril que lui imposer mon absence est une solution pour reprendre le pouvoir, ne plus subir cette séparation et enfin avancer. 

J'aurais besoin de vos lumières: est-il possible de partager la vie de quelqu'un qu'on aime encore sans réciprocité? Supprimer tout contact, est-ce une bonne solution? 

J'ai vraiment envie de me reconstruire et je cherche des solutions.

Mathieu

Cher Mathieu,

Il y a des moments dans la vie où la fuite est la seule bonne solution à prendre. Vous avez vécu quelque temps avec quelqu’un dont vous êtes amoureux et cette personne a décidé que cette histoire devait finir. Je ne pense pas qu’il soit impossible de garder de liens avec un(e) ex dans certains cas précis et une fois le deuil de la relation effectué.

Seulement ce n’est pas votre cas. Vous n’avez pas eu le temps de vous reconstruire et d’imaginer votre vie sans elle puisqu’elle en fait encore partie. Et j’ai le sentiment par le comportement que vous décrivez et les propos que vous rapportez qu’elle vous garde sous le coude pendant un temps indéfini si elle ne trouve personne de mieux avec qui fonder une famille. Ce n’est pas un comportement très respectueux de votre personne, de vos sentiments et du temps que vous avez partagé ensemble.

«Aucune femme, aucune personne ne mérite le sacrifice de votre amour-propre de cette manière, ni les années de stand-by»

Vous n’avez pas à attendre qu’elle se décide, ou qu’elle s’amuse pendant dix ans avant de revenir vers vous. C’est une question d’équilibre, de votre équilibre. Aucune femme, aucune personne ne mérite le sacrifice de votre amour-propre de cette manière, ni les années de stand-by. Vous en avez conscience. La relation que vous partagez actuellement est toxique et a assez duré.

Vous devez vous éloigner, géographiquement et émotionnellement. Vous devez vous préparer au fait qu’elle ne va probablement pas accepter si facilement le fait que vous repreniez votre indépendance. Vous devrez être plus fort que les cris et les pleurs, en gardant en tête que tout ça est pour votre protection. Et ça ne sera pas facile. Mais vous êtes jeune et vous avez une vie à construire, de l’amour et des projets à partager avec quelqu’un qui vous le rendra.

Partez loin et soyez heureux, c’est la seule manière de réagir à ce poison. Vous ne lui devez rien et elle vous a déjà beaucoup pris. 

Lucile Bellan
Lucile Bellan (137 articles)
Journaliste