Double XMonde

Les entreprises britanniques vont devoir révéler les salaires moyens des hommes et des femmes

Repéré par Grégor Brandy, mis à jour le 08.04.2017 à 9 h 40

Repéré sur The New York Times, BBC, The Guardian

Selon des experts, cette mesure permettrait de faire plus de progrès en matière d'égalité salariale en cinq ans, que sur les 45 dernières années.

£'s | Petras Gagilas via Flickr CC License by

£'s | Petras Gagilas via Flickr CC License by

Au rythme où vont les choses, il faudrait presque un siècle pour que l'écart salarial entre femmes et hommes soit réduit à néant, explique le New York Times. «Alors le gouvernement [britannique] a décidé d'accélérer le processus.»

Pour ça, il a choisi de mettre la pression sur les employeurs à l'aide de mesures qui ont pris effet ce mercredi 5 avril. Et l'une d'entre elles porte beaucoup d'espoirs: les grandes entreprises vont devoir publier le salaire moyen des hommes et des femmes qu'elles emploient.

«Cette régulation touche les entreprises d'au moins 250 employés. Les chiffres doivent révéler des informations comme les différences salariales entre hommes et femmes, les différences moyennes de bonus, et les proportions d'hommes et de femmes qui reçoivent ces bonus.»

Les entreprises vont cependant avoir un peu de temps devant elles, puisqu'elles ont jusqu'à avril de l'année prochaine pour donner ces informations au gouvernement britannique et les publier sur leur site, et le site du gouvernement.

«Un impact remarquable» attendu

La BBC estime qu'il faudra plusieurs semaines ou plusieurs mois, avant que les premières entreprises ne publient ces chiffres. Au total, précise le site britannique, c'est la moitié de la force de travail britannique qui sera affectée par ces nouvelles règles qui vont toucher 9.000 employeurs et plus de 15 millions d'employés. L'écart salarial actuel est de 18,1% chez tous les employés, et de 9,4% pour ceux employés à temps plein.

«Les entreprises qui découvrent qu'elles possèdent un écart salarial seront encouragées à publier un plan d'action en même temps que les chiffres détaillant les mesures qu'elles prévoient pour corriger ce problème.»

Selon des experts cités par le Guardian, tout cela devrait avoir «un impact remarquable sur l'écart salarial», en faisant plus pour la parité en cinq ans que toutes les législations sur l'écart salarial depuis 45 ans. Les chiffres d'Eurostat placent le Royaume-Uni à la cinquième place des pays européens où les inégalités salariales sont les moins élevées.

Le gouvernement espère qu'en mettant la lumière sur ces différences, les entreprises prendront d'elles-mêmes des mesures pour y remédier, «ce qui pourrait ajouter 150 milliards de livres au PIB annuel d'ici à 2025».

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux.
> Paramétrer > J'accepte