Science & santé

«Il boit tellement qu'il n'arrive pas à me faire l'amour»

Lucile Bellan, mis à jour le 04.04.2017 à 13 h 48

Cette semaine, Lucile conseille Audrey, une jeune femme en couple avec un homme un peu plus jeune qui manque de maturité.

Café de Nuit, Arles | par Paul Gauguin via Wikimedia CC License by

Café de Nuit, Arles | par Paul Gauguin via Wikimedia CC License by

«C’est compliqué» est une sorte de courrier du cœur moderne dans lequel vous racontez vos histoires –dans toute leur complexité– et où une chroniqueuse vous répond. Cette chroniqueuse, c’est Lucile Bellan. Elle est journaliste: ni psy, ni médecin, ni gourou. Elle avait simplement envie de parler de vos problèmes. Si vous voulez lui envoyer vos histoires, vous pouvez écrire à cette adresse: [email protected]

Pour retrouver les chroniques précédentes, c’est ici.

J'ai 27 ans et je suis en couple depuis trois ans avec un homme plus jeune que moi d'un peu plus de trois ans. J'ai l'impression que son manque de maturité va finir par nous briser. Je n'ai pas l'importance qu'il accorde à ses amis, je passe toujours au second plan. J'ai l'impression que je ne compterai jamais autant. Et en même temps, j'ai l'impression à ses réactions que je l'étouffe. Je veux être avec lui le plus possible mais pas lui, qui préfère toujours être avec ses amis.

Notre vie sexuelle est loin d'être aussi importante pour lui qu'elle ne l'est pour moi. J'ai une libido bien plus active que la sienne. Et l’alcool est un souci de plus: il boit tellement qu'il n'arrive pas à me faire l'amour.

J'ai l'impression que ça nous empêche d'avancer parce que je me demande sans cesse: et si je partais, est-ce qu'il me retiendrait? Est-ce qu'il m'aime réellement alors qu'il ne me respecte pas autant qu'il respecte ses amis?

Audrey

Chère Audrey,

Je suis convaincue que le couple est quelque chose qu’il convient de remettre en cause sans arrêt. Dans le sens où il est dangereux de se reposer sur ses lauriers, pour soi-même et pour l’autre. L’image du mariage pour la vie qu’on purge comme une longue peine de prison n’a plus de raison d’être et c’est tant mieux comme ça. Je ne dis pas ici que je ne crois pas qu’on puisse rester en couple pendant des décennies avec la même personne, juste qu’il convient de le faire en son âme et conscience, en renouvelant ses vœux et son désir régulièrement, et non pas comme une mauvaise habitude.

Ce à quoi je vous demande de réfléchir, Audrey, c’est au désir de votre compagnon d’être en couple avec vous. Pas du désir sexuel mais bien du désir profond. Est-il avec vous par habitude? N’êtes-vous qu’une source de confort? Je crois même qu’il n’a peut-être jamais envisagé que vous puissiez partir tellement vous faites partie de son décor. C’est ça qu’il faut changer. C’est à vous de lui expliquer que vous n’êtes pas sa paire de pantoufles, ni un meuble, que vous avez des sentiments, que vous souffrez et que vous êtes tout à fait libre d’aller chercher le bonheur ailleurs.

Vous n’en demandez pas trop parce que vous exprimez un mal-être. Soyez bien sûre de ça. Cet homme qui semble être étouffé parce que vous osez ouvrir votre bouche, ne vous respecte pas en effet. Et il est grand temps qu’il décide de le faire ou d’avoir le courage de dire qu’il ne vous aime plus, que vous puissiez enfin avoir la vie que vous méritez avec un compagnon qui vous traite comme une égale plus que comme une contrainte.

«On ne peut faire grandir personne de force, Audrey. La seule chose qui est en votre pouvoir c’est d’exprimer vos sentiments, vos doutes et vos envies en toute honnêteté»

Sur la question de l’alcool, je comprends votre désarroi. La jeunesse est une excuse facile. Et les chiffres de son âge ne justifient pas une telle immaturité. Si la vie d’éternel adolescent peut paraître confortable, sans contraintes et sans soucis, elle est aussi dangereuse. Si sa consommation d’alcool vous impacte et vous préoccupe, n’hésitez pas à lui en parler. S’il n’est pas prêt à entendre votre inquiétude et l’amour que vous lui portez, alors vous ne pourrez rien faire pour lui.

On ne peut faire grandir personne de force, Audrey. La seule chose qui est en votre pouvoir c’est d’exprimer vos sentiments, vos doutes et vos envies en toute honnêteté. De parler plutôt que subir. La réflexion, elle doit se faire son côté. Les actions aussi. C’est par ces décisions, consenties, pour lui et par amour pour vous, qu’il grandira. Si c’est le chemin qu’il choisit. 

Lucile Bellan
Lucile Bellan (137 articles)
Journaliste