Parents & enfants

Le bon âge pour tomber enceinte n'est pas forcément celui que vous croyez

Repéré par Charlotte Pudlowski, mis à jour le 01.04.2017 à 18 h 18

Repéré sur The Guardian, INED

Le 12 août 2011 à Copenhague.
JENS NOERGAARD LARSEN / SCANPIX DENMARK / AFP

Le 12 août 2011 à Copenhague. JENS NOERGAARD LARSEN / SCANPIX DENMARK / AFP

Quand il s'agit de dire (voire de suggérer ou imposer) aux femmes quel est le bon âge pour avoir un enfant, le premier critère mis en avant est le plus souvent celui qui correspond à la plus grand période de fertilité: «On peut ainsi estimer qu’une femme cherchant à avoir un enfant vers 30 ans a 75% de chances d’y parvenir en 12 mois, précise l'INED, 66% de chances si elle commence à 35 ans, et 44% si elle commence à 40 ans. Les risques de ne pas y parvenir du tout sont respectivement de 8%, 15% et 36%»

Mais il y a en réalité d'autres critères: parce qu'une fois l'enfant conçu, devinez quoi... Il faut l'élever. Selon des recherches menées au Danemark, à l'université d'Aarhus, sur 4,741 mères, à partir de 35 ans et au-delà, les femmes sont mieux à même d'élever les enfants. Les résultats des expériences montrent que les mères plus âgées étaient associées à l'éducation d'enfants souffrant de moins de difficultés comportementales, sociales et émotionnelles aux âges de 7 et 11 ans. 

Le Guardian précise: «Les mères plus âgées font preuve d'une plus grande maturité émotionnelle, ont tendance à pardonner plus facilement, et à être plus souples dans leurs méthodes d'éducation. Ces facteurs encouragent une éducation faite d'autorité (et non autoritaire), qui permet une plus grande réflexion dans la manière dont sont posés les cadres pour le comportement de l'enfant. L'étude danoise montre que les mères plus âgées (au-delà de 33 ans) étaient moins susceptibles de punir leurs enfants, que ce soit de manière verbale ou physique. Elles étaient plus susceptibles d'être patientes et de faire preuve de moins de mesures de discipline de manière générale.

Au Danemark, l'âge moyen pour avoir des enfants est 30,9 ans, et la part de bébés nés de mères de plus de 40 ans a quadruplé depuis 1985. Comme le précisait Le Monde en 2016, les Européennes deviennent mères assez tard, à plus de 30 ans en moyenne. La forte disparité qui existe départage notamment les pays de l’Est (où les femmes accouchent plus jeunes, 27,3 ans en Bulgarie, 27,5 ans en Roumanie) et les pays méditerranéens (31,8 ans en Espagne).

La France se situe plutôt dans la moyenne, à 30,3 ans, mais le nombre de maternités bizarrement qualifiées de «tardives» augmente et atteint un niveau inédit depuis longtemps: «plus de 5,1% des bébés de 2015 ont des mamans de plus de 40 ans, contre moins de 4% dix ans auparavant, et à peine 1% en 1980. Toutefois, ce n’est pas la première fois que la France compte autant de maternités tardives: on retrouve des niveaux similaires durant l’après-guerre» selon le Monde. 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux.
> Paramétrer > J'accepte