Science & santéParents & enfants

Les enfants apprennent mieux s'ils ne restent pas assis

Repéré par Robin Panfili, mis à jour le 23.03.2017 à 12 h 37

Repéré sur New York Times

Pendant ou entre les heures de cours, l'activité physique n'est pas un obstacle mais plutôt un bienfait pour l'apprentissage.

Dans une école de Lyon en 2012. JEFF PACHOUD/AFP

Dans une école de Lyon en 2012. JEFF PACHOUD/AFP

Driiiiiing. Dans la plupart des collèges et des lycées, à chaque sonnerie son petit rituel: les élèves rangent leurs affaires, enfilent leur sac et, quand ce n'est pas pour aller en récréation, quittent la salle de classe pour en rejoindre une autre, un peu plus loin, où les attend un nouvel enseignant. Et ainsi de suite. Un rituel qui dure depuis des années et qui peut, pour certains, paraître néfaste –car distrayant– pour l'apprentissage des enfants, notamment chez les plus jeunes.

Si vous êtes de cet avis, détrompez-vous. Comme le souligne le New York Times, les experts du domaine de l'éducation se rejoignent sur l'idée qu'une sédentarisation des élèves dans en classe, toute la journée, n'est pas forcément un atout pour l'apprentissage. En fait, les enfants devraient être en mouvement constamment (dans la classe, mais également entre les cours), encore plus lorsqu'ils apprenent, insiste le quotidien américain. Et pas seulement pour des raisons de santé puisque l'activité physique rend aussi les élèves plus performants.

Bouger, c'est mieux apprendre

«Les enfants ne sont pas destinés à rester assis toute la journée et ingérer des informations», explique au New York Times Steve Boyle, cofondateur de la National association of physical literacy. L'organisation publie des tutoriels encourageant les enfants à se dépenser physiquement sur une courte durée. Un effort qui leur permettrait de «respirer, de se relaxer, de recharger les batteries et de se reconcentrer», explique l'association. Selon le New York Times, ces vidéos auraient été adoptées dans des écoles de quinze États américains différents.

Un constat qui vient confirmer les observations d'anciennes études. Une première en juin 2016, publiée dans Current Biology, soulignait les bienfaits de l'exercice sur la mémoire. Une autre, dans la revue Pediatrics, soutenait l'idée selon laquelle l'exercice physique pratiqué pendant des cours permettait aux enfants d'école élémentaire de mieux réussir en maths et en cours de langues étrangères et de prendre ainsi une avance considérable sur le programme scolaire.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux.
> Paramétrer > J'accepte