Smart CitésMonde

Et si on logeait des SDF dans nos jardins?

Repéré par Claire Levenson, mis à jour le 20.03.2017 à 11 h 41

Repéré sur Associated Press, The Oregonian

Les propriétaires de la ville de Portland qui participent au projet recevront une micro-maison gratuite dans leur jardin s'ils acceptent d'y loger des sans-abris pendant cinq ans.

Une micro-maison à Madison dans le Wisconsin.  | EMILY MILLS via Flickr CC License by

Une micro-maison à Madison dans le Wisconsin. | EMILY MILLS via Flickr CC License by

Chaque nuit à Portland dans l'Oregon, environ quatre mille personnes dorment dans les rues ou des centres d'accueil pour SDF. Pour une ville avec une population d'environ 600.000 habitants, il s'agit d'une situation de crise. Pour réduire le nombre de sans-abri, la municipalité a lancé une initiative inédite: loger les SDF dans des micro-maisons dans le jardin de propriétaires intéressés par ce genre de projet. 

Pour la première phase du programme, qui commence cet été, environ quatre familles de sans-abri seront logées dans des petites maisons de 18,5 m2, dont la construction est financée par des fonds publics et des donations privées, rapporte l'Associated Press. Pour l'instant, deux cent propriétaires se sont enregistrés en ligne pour en savoir plus.

La municipalité rend le projet avantageux pour les propriétaires dans la mesure où après cinq ans avec une famille sans-abri dans leur jardin, ils pourront garder la micro-maison et l'utiliser pour eux-mêmes ou la sous-louer. Les familles SDF seront pré-sélectionnées par la municipalité et devront signer des contrats de location détaillés. 

Bientôt 300 unités

Le nouveau maire veut que ce genre de programme remplace les villages de tentes qui ont émergé dans plusieurs quartiers de la ville ces dernières années. Un autre projet en cours est un groupe de cabanes portables, des unités de 8,5 m2, pour quatorze femmes sans-abri.

Si le programme de maisonettes de jardin fonctionne cet été, trois cent unités pourraient ensuite être mises en service. La ville est en train de construire plus de logement social mais cela prendra des années, et une place en micro-maison coûte moins cher qu'une place en centre d'accueil.

SDFPortlandjardin
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux.
> Paramétrer > J'accepte