Tech & internetCulture

Le robot qui pourrait bien détrôner Kanye West

Repéré par Robin Panfili, mis à jour le 19.03.2017 à 14 h 35

Repéré sur Quartz, The Fader

Grâce aux paroles de Kanye West, un adolescent américain a développé en une semaine un robot capable de rapper et d'écrire lui-même ses propres chansons.

Lors d'une réunion du club d'informatique du lycée où il est scolarisé, Robbie Barrat, un étudiant de 17 ans originaire d'une localité rurale de Virginie-Occidentale (États-Unis) s'est retrouvé coincé au cœur d'un débat sur la capacité des intelligences artificielles à remplacer voire réaliser de meilleures performances que les humains. À la question «Une intelligence artificielle peut-elle surpasser les humains», les différents membres du club ne sont parvenus à se mettre d'accord. Robbie Barrat, lui, avait son point de vue sur la question. Mais au lieu de l'argumenter verbalement, il a préféré se faire entendre avec quelque chose de plus concret.

L'adolescent s'est ainsi fixé pour objectif de développer, en une semaine seulement, et avant la prochaine réunion du club, un robot capable de rapper par lui-même. Pour cela, il s'est attaché les services de PyBrain, un service open source d'apprentissage automatique. Grâce à cet outil, il a pu exploiter des paroles de rappeurs déjà existantes en ligne et les exploiter ensuite dans de nouvelles séquences, afin de créer de nouvelles chansons.

Pour cela, il a choisi les travaux de Kanye West.

La concurrence arrive

Après avoir analysé près de 6.000 paroles du rappeur américain, le système était finalement capable d'écrire des chansons par lui-même. À la réunion suivante du club, une semaine plus tard, Robbie Barrat est donc arrivé avec ça:

Bon, c'est vrai, le robot a encore quelques progrès à faire. Et contrairement à Kanye West, il ne semble pas être prêt à produire lui même les chansons. Mais, il faut dire que l'on tient tout de même quelque chose: une chanson dont les paroles (cohérentes) ont été entièrement écrites par une intelligence artificielle développée en une semaine seulement.

Pour l'heure, Robbie Barrat ignore encore s'il veut travailler dans le milieu des nouvelles technologies –un milieu qui peine encore à recruter et dans lequel il reste énormément de postes à pourvoir à travers le monde.

À Quartz, il précise qu'il fait surtout ça pour s'amuser, le soir, en rentrant de l'école.

«Ce n'est pas comme si j'avais eu à faire cela pour l'école, c'est juste que j'aime travailler sur des projets qui incluent les maths, l'informatique et des éléments plus artistiques.»

Avant ce robot-rappeur, Robbie Barrat s'était déjà essayé à l'écriture informatique de mélodies de piano ou d'art abstrait.