Economie

Mettre des distances (physiques) avec son patron est bon pour l’éthique

Repéré par Aude Lorriaux, mis à jour le 29.11.2015 à 12 h 18

Repéré sur Fastcodesign, Journal of management

Travailler à proximité de son patron risque de vous faire copier ses mauvais comportements, et notamment ses décisions injustes.

World's Best Boss | Kumar Appaiah via Flickr CC License by

World's Best Boss | Kumar Appaiah via Flickr CC License by

Pour instaurer plus d’éthique dans son entreprise, il y a plein de bonnes pratiques à mettre en place: chiffrer le nombre de femmes et d’hommes, ou de blancs et non-blancs, aux postes clés; conditionner les bonus des dirigeants aux indices de développement durables ou de parité; se doter d’un responsable «RSE» (responsabilité sociétale des entreprises) etc. Mais il y a aussi un autre moyen, très simple, et qui a fait ses preuves: mettre les salariés à distance de leurs supérieurs. «Les gens ont tendance à copier les mauvais comportements de leurs collègues et particulièrement de leurs patrons», explique le site fastcodesign.com.

C’est ce qu’a démontré la Rotterdam School of Management, aux Pays-Bas, dans une étude publiée dans la revue Journal of Management. Les chercheurs ont notamment demandé aux participants de choisir quelle tache ils préféraient parmi deux choses à effectuer, l’une assez distrayante avec une prime à la clé, l’autre rébarbative sans prime. Une fois qu’il avaient choisi (la première, la plupart du temps) les faux chefs leur disaient d’effectuer la tâche la plus fastidieuse, mais tantôt apportaient des raisons rationnelles et raisonnables à cette obligation (en simuant donc un comportement éthique), tantôt rejetaient avec dédain les objections de leurs employés (en simulant un comportement injuste).

A la fin, les chercheurs questionnaient les participants sur l’attitude de leur patron et leurs demandaient quel comportement ils adopteraient avec leurs employés s’ils étaient dans la position du chef. Or les employés qui se trouvaient proches de leur patron avaient beaucoup plus tendance que les autres à reproduire des comportements injustes. Une raison de plus pour mettre fin à l’open space.


 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux.
> Paramétrer > J'accepte