Economie

Pire invention de l'année: du papier bulle avec des bulles qui n'éclatent pas

Repéré par Claire Levenson, mis à jour le 03.07.2015 à 9 h 40

Repéré sur Wall Street Journal

La société américaine qui a inventé ce papier amortisseur de chocs lance un produit concurrent beaucoup moins «pop».

Ça bulle? (REUTERS/Toru Hanai)

Ça bulle? (REUTERS/Toru Hanai)

Faire claquer du papier bulle entre ses doigts en attendant un petit «pop» est un de ces petits plaisirs simples qui égayent le quotidien. Aux États-Unis,  il existe même un groupe Facebook dédié à ce passe-temps (avec 500.000 likes).

Mais le papier bulle traditionnel est en danger. Sealed Air, la société américaine qui a inventé ce papier amortisseur de chocs en 1957, vient de lancer un nouveau produit dont les bulles ne pourront être éclatées, rapporte le Wall Street Journal.

Réduire les coûts de stockage et de transport

Ce n'est pas par sadisme que la direction de Sealed Air a créé le iBubble Wrap. Le problème du papier bulle traditionnel, c'est qu'en grande quantité, il est extrêmement volumineux, ce qui augmente les coûts de stockage et de transport. Or, le nouveau produit pourra être livré à plat et ensuite gonflé par les clients avec une pompe spéciale, ce qui économisera énormément d'espace dans les camions et les hangars.

La nouvelle a, toutefois, inquiété de nombreux fans:

L'innovation la plus triste de l'année? Du papier bulle qui ne fait pas pop.

Un porte parole de Sealed Air a donc dû rassurer la population. Interviewé par Quartz, il a expliqué que le papier bulle traditionnel serait toujours disponible. Mais s'il est concurrencé par le papier plus plat et économique, le papier bulle pourrait devenir plus cher, un objet de luxe où chaque bulle éclatée devra être lentement savourée.