À Cuba, dans l'intimité des trans

Fanny Arlandis

LGBTQMonde

, mis à jour le 25.11.2016 à 12 h 50

Fatima est le titre d'une nouvelle de l'écrivain cubain Miguel Barnet dans laquelle il raconte vingt-quatre heures de la vie d'un transexuel. «Mais Fatima pourrait être n'importe quel transsexuel cubain, explique Paolo Titolo. J’ai donc pris le parti de faire le portrait de chacun et chacune dans leur quotidien, là où ils se sentent fières de vivre.»

Yulianni | Paolo Titolo

 

«Ce projet a vu le jour grâce au travail de ma femme, Mariela Castro. Elle dirige le Centre national d’éducation sexuelle de Cuba (Cenesex) qui met en place des programmes d’intégration sociale très denses avec les diverses communautés, dont la communauté transsexuelle.»

Yulianni | Paolo Titolo

 

«Ce projet a vu le jour grâce au travail de ma femme, Mariela Castro. Elle dirige le Centre national d’éducation sexuelle de Cuba (Cenesex) qui met en place des programmes d’intégration sociale très denses avec les diverses communautés, dont la communauté transsexuelle.»

Yulianni | Paolo Titolo

 

 

«La population transsexuelle est assez nombreuse à Cuba, même s’il n’y a pas de statistiques officielles sur le sujet, je pense que l’on serait surpris si l'on connaissait le nombre total.»

Yulianni | Paolo Titolo

 

 

«La population transsexuelle est assez nombreuse à Cuba, même s’il n’y a pas de statistiques officielles sur le sujet, je pense que l’on serait surpris si l'on connaissait le nombre total.»

Gia | Paolo Titolo 

 

«Cette communauté se réunit principalement dans les places centrales de la ville, comme el Parque de la Fraternidad.»

Gia | Paolo Titolo 

 

«Cette communauté se réunit principalement dans les places centrales de la ville, comme el Parque de la Fraternidad.»

Malù | Paolo Titolo

 

«Ce travail a duré deux ans et il m'a appris que nous, hommes comme femmes, sommes plus complexes que les stéréotypes dans lesquels la culture dominante veut nous placer, mais aussi que la sexualité connaît des formes très diverses.»

Malù | Paolo Titolo

 

«Ce travail a duré deux ans et il m'a appris que nous, hommes comme femmes, sommes plus complexes que les stéréotypes dans lesquels la culture dominante veut nous placer, mais aussi que la sexualité connaît des formes très diverses.»

Kiara | Paolo Titolo 

 

«J’ai aussi pu constater ce que j’avais toujours pensé, que les dénommés “transsexuels” sont des personnes totalement normales et que leur difficulté d’intégration sociale, à Cuba comme ailleurs, se trouve uniquement dans les préjugés.»

Kiara | Paolo Titolo 

 

«J’ai aussi pu constater ce que j’avais toujours pensé, que les dénommés “transsexuels” sont des personnes totalement normales et que leur difficulté d’intégration sociale, à Cuba comme ailleurs, se trouve uniquement dans les préjugés.»

Laura | Paolo Titolo 

 

«J'ai voulu dignifier la communauté transsexuelle. J’ai donc pris le parti de faire le portrait de chacun et chacune dans leur quotidien, là où ils se montrent souvent dénudés et affirment la fierté qu’ils ont de leurs corps.»

Laura | Paolo Titolo 

 

«J'ai voulu dignifier la communauté transsexuelle. J’ai donc pris le parti de faire le portrait de chacun et chacune dans leur quotidien, là où ils se montrent souvent dénudés et affirment la fierté qu’ils ont de leurs corps.»

Angeli | Paolo Titolo 

 

«Je considère que le portrait répond plus à cet objectif car il permet une relation directe entre le sujet et le spectateur. J'ai choisi de prendre chaque image à l'intérieur pour créer plus d’intimité et de complicité.»

Angeli | Paolo Titolo 

 

«Je considère que le portrait répond plus à cet objectif car il permet une relation directe entre le sujet et le spectateur. J'ai choisi de prendre chaque image à l'intérieur pour créer plus d’intimité et de complicité.»

Ashenal | Paolo Titolo 

 

«Les histoires individuelles de ces personnes sont tristes et se ressemblent presque toutes. Elles ont connu le rejet de la part de leur famille et de la société.»

Ashenal | Paolo Titolo 

 

«Les histoires individuelles de ces personnes sont tristes et se ressemblent presque toutes. Elles ont connu le rejet de la part de leur famille et de la société.»

Dietrich | Paolo Titolo 

 

«Très peu réussissent à développer une carrière professionnelle et à ne pas se prostituer. Heureusement le travail du Cenesex aide à changer la perception que la société a des transsexuels.»

Dietrich | Paolo Titolo 

 

«Très peu réussissent à développer une carrière professionnelle et à ne pas se prostituer. Heureusement le travail du Cenesex aide à changer la perception que la société a des transsexuels.»

Daniela | Paolo Titolo 

 

«Trois des personnes photographiées sont décédées du Sida, d’autres sont parties à l’étranger dans l’espoir d’avoir une meilleure vie. Mais je sais que cela n'arrivera pas et qu'elles vont probablement tomber entre les mains de nouveaux réseaux de prostitution organisée. Nous pouvons et devons tous contribuer, d’une manière ou d'une autre à éviter la souffrance et les injustices.»

Daniela | Paolo Titolo 

 

«Trois des personnes photographiées sont décédées du Sida, d’autres sont parties à l’étranger dans l’espoir d’avoir une meilleure vie. Mais je sais que cela n'arrivera pas et qu'elles vont probablement tomber entre les mains de nouveaux réseaux de prostitution organisée. Nous pouvons et devons tous contribuer, d’une manière ou d'une autre à éviter la souffrance et les injustices.»