Johnny Hallyday: les moteurs, son rêve américain

Fanny Arlandis

FranceCulture

, mis à jour le 06.12.2017 à 7 h 38

Johnny Hallyday est décédé dans la nuit du 5 au 6 décembre 2017 à l'âge de 74 ans. La star du rock'n'roll avait deux passions: le rock et les moteurs, surtout américains. Retour en images, avec l'aide précieuse du livre Johnny Hallyday Mes motos et voitures d’exception – 60 ans de collection, par Jean Basselin [édition Hugo&Cie].

Johnny Hallyday (à gauche) écoute les conseils que lui donne son coéquipier Henri Chemin, le 30 novembre 1966 à Monte-Carlo. Il est sur le point de participer pour la première fois au rallye pour le compte de l'Ecurie Ford, sur une Mustang. Lancée en avril 1964, cette voiture est très vite devenue légendaire en Amérique. «Ces voitures-là mon vieux, elles sont terribles», avait déclaré Johnny dans le magazine «Salut les copains».

Johnny Hallyday (à gauche) écoute les conseils que lui donne son coéquipier Henri Chemin, le 30 novembre 1966 à Monte-Carlo. Il est sur le point de participer pour la première fois au rallye pour le compte de l'Ecurie Ford, sur une Mustang. Lancée en avril 1964, cette voiture est très vite devenue légendaire en Amérique. «Ces voitures-là mon vieux, elles sont terribles», avait déclaré Johnny dans le magazine «Salut les copains».

Crédit: AFP

Johnny Hallyday pose sur une moto britannique Norton, en octobre 1967 à la Foire aux Puces de Paris, dans le cadre du tournage du film À tout casser. Il a fait équiper sa moto du guidon «cornes de vache» des modèles américains et continue à la customiser de mois en mois. «Johnny aura donc, sur sa moto noire, un grand guidon ape henger, un pare-brise, un sissy bare et, surtout, des pots d’échappement qui remontent à l’arrière de la moto. L’ensemble est évidemment unique et a une sacrée gueule!», écrit Jean Basselin.

Johnny Hallyday pose sur une moto britannique Norton, en octobre 1967 à la Foire aux Puces de Paris, dans le cadre du tournage du film À tout casser. Il a fait équiper sa moto du guidon «cornes de vache» des modèles américains et continue à la customiser de mois en mois. «Johnny aura donc, sur sa moto noire, un grand guidon ape henger, un pare-brise, un sissy bare et, surtout, des pots d’échappement qui remontent à l’arrière de la moto. L’ensemble est évidemment unique et a une sacrée gueule!», écrit Jean Basselin.

Crédit: Derrick Ceyrac / AFP

Assis sur une moto américaine Harley-Davidson, le 9 août 1987 à Nice, Johnny Hallyday se trouve sur les lieux du tournage d'un film publicitaire. C'était un acheteur compulsif, surtout lorsqu'il s'agissait de moto ou de voitures. Il dépensait sans compter et disait refuser de se compor­ter «comme un comp­table».

Assis sur une moto américaine Harley-Davidson, le 9 août 1987 à Nice, Johnny Hallyday se trouve sur les lieux du tournage d'un film publicitaire. C'était un acheteur compulsif, surtout lorsqu'il s'agissait de moto ou de voitures. Il dépensait sans compter et disait refuser de se compor­ter «comme un comp­table».

Crédit: Ralph Gatti / AFP

Johnny Hallyday, accompagné de son ami Eddy Mitchell, pose sur la moto Harley Davidson qui lui a été offerte pour son 46e anniversaire dans le cadre de l'émission «Sacrée Soirée» de Jean-Pierre Foucault dont il était l'invité, le 14 juin 1989. Sur le single «Possible en moto», sorti la même année, Johnny a pris une Harley David­son Softail Sprin­ger. Il s'agissait, selon lui, de sa «moto préférée».

Johnny Hallyday, accompagné de son ami Eddy Mitchell, pose sur la moto Harley Davidson qui lui a été offerte pour son 46e anniversaire dans le cadre de l'émission «Sacrée Soirée» de Jean-Pierre Foucault dont il était l'invité, le 14 juin 1989. Sur le single «Possible en moto», sorti la même année, Johnny a pris une Harley David­son Softail Sprin­ger. Il s'agissait, selon lui, de sa «moto préférée».

Crédit: Patrick Hertzog / AFP

Le chanteur se produit sur la scène du Palais Omnisport de Paris-Bercy, le 15 septembre 1992. Cette année là, il utilisera une heritage Softail peinture flaming lors de ses concerts à Bercy et au Parc des princes. 

Le chanteur se produit sur la scène du Palais Omnisport de Paris-Bercy, le 15 septembre 1992. Cette année là, il utilisera une heritage Softail peinture flaming lors de ses concerts à Bercy et au Parc des princes. 

Crédit: François-Xavier Marit / AFP

Il arrive le 4 juin 1994 avec sa femme Adeline, au guidon d'une Harley-Davidson, devant la mairie de Capentras pour être les témoins du mariage d'un couple d'amis. Il aime particulièrement la marque Harley-Davidson «non seulement parce qu’elle est américaine et que Presley en possède une collection mais aussi parce qu’il est grand et se sent à l’aise dessus», écrit Jean Basselin.

Il arrive le 4 juin 1994 avec sa femme Adeline, au guidon d'une Harley-Davidson, devant la mairie de Capentras pour être les témoins du mariage d'un couple d'amis. Il aime particulièrement la marque Harley-Davidson «non seulement parce qu’elle est américaine et que Presley en possède une collection mais aussi parce qu’il est grand et se sent à l’aise dessus», écrit Jean Basselin.

Crédit: Anne-Christine Poujoulat / AFP

Johnny Hallyday pose pour les photographes, le 11 septembre 1995 dans le parking du Palais Omnisport de Paris-Bercy, aux côtés de la Vertigo dont il vient de faire l'acquisation. Dans le livre de Jean Basselin, on apprend qu'elle a été fabriquée en Belgique et motorisée par un Frod Coswoth 2 litres turbo.

Johnny Hallyday pose pour les photographes, le 11 septembre 1995 dans le parking du Palais Omnisport de Paris-Bercy, aux côtés de la Vertigo dont il vient de faire l'acquisation. Dans le livre de Jean Basselin, on apprend qu'elle a été fabriquée en Belgique et motorisée par un Frod Coswoth 2 litres turbo.

Crédit: Pascal Pavani / AFP

Johnny Hallyday et son épouse Laeticia posent au côté d'un agent de la police municipale, le 9 avril 2004 à Cognac, où a lieu la 22e édition du festival du film policier de Cognac. Le chanteur fait partie du jury du long métrage qui devra élire le meilleur film policier en compétition. Sur la photo, il chevauche une heritage Softail black, aquise aux États-Unis chez Peterson, dealer officiel Harley de Miami. 

Johnny Hallyday et son épouse Laeticia posent au côté d'un agent de la police municipale, le 9 avril 2004 à Cognac, où a lieu la 22e édition du festival du film policier de Cognac. Le chanteur fait partie du jury du long métrage qui devra élire le meilleur film policier en compétition. Sur la photo, il chevauche une heritage Softail black, aquise aux États-Unis chez Peterson, dealer officiel Harley de Miami. 

Crédit: Patrick Bernard / AFP

Le 14 mai 2010, Johnny Hallyday et sa femme Laeticia conduisent leur Cadillac, un cabrio­let Série 62 de 1953. Des initiales JH ont été brodées sur les sièges et la peinture spéciale dite Cobalt Blue a été réalisée sur mesure. Cette voiture figure sur une des pochettes de L’Attente, album sorti en 2012.

Le 14 mai 2010, Johnny Hallyday et sa femme Laeticia conduisent leur Cadillac, un cabrio­let Série 62 de 1953. Des initiales JH ont été brodées sur les sièges et la peinture spéciale dite Cobalt Blue a été réalisée sur mesure. Cette voiture figure sur une des pochettes de L’Attente, album sorti en 2012.

Crédit: Gabriel Bouys / AFP

Selon Jean Basselin, Johnny serait passé devant un vendeur de voitures vintage sur Sunset Boulevard. «Presley avait la même. Fais demi-tour, on va la voir», aurait-il dit. L'affaire était conclue. La voiture a récemment été vendu pour 280.000 euros, au profit de l'association La Bonne étoile fondée et présidée par sa femme. Elle agit en faveur des enfants et adolescents vietnamiens livrés à eux-même.

Selon Jean Basselin, Johnny serait passé devant un vendeur de voitures vintage sur Sunset Boulevard. «Presley avait la même. Fais demi-tour, on va la voir», aurait-il dit. L'affaire était conclue. La voiture a récemment été vendu pour 280.000 euros, au profit de l'association La Bonne étoile fondée et présidée par sa femme. Elle agit en faveur des enfants et adolescents vietnamiens livrés à eux-même.

Crédit: Gabriel Bouys / AFP

Johnny Hallyday sort d'un déjeuner avec le chanteur Maxim Nucci, aka Yodelice, à Malibu, en California, le 9 mars 2017. C'est au retour de ses vacances à Saint-Barthélémy, en 2016, avec Laetitia et ses filles Jade et Joy, que Johnny Hallyday s’est acheté la voiture de ses rêves: une AC Cobra.

Johnny Hallyday sort d'un déjeuner avec le chanteur Maxim Nucci, aka Yodelice, à Malibu, en California, le 9 mars 2017. C'est au retour de ses vacances à Saint-Barthélémy, en 2016, avec Laetitia et ses filles Jade et Joy, que Johnny Hallyday s’est acheté la voiture de ses rêves: une AC Cobra.

Crédit: Jean-Baptiste Lacroix / AFP

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux.
> Paramétrer > J'accepte