/ You Will Never Hate Alone

Éloge et défense de l'introverti

Éloge et défense de l'introverti

Les légumineuses ont tout pour nous rendre heureux

Le politiquement correct, ce lent poison qui étrangle nos sociétés modernes

Twitter, la pissotière du net

Quand Homère inventait les premiers super-héros

En cas d'incendie, c'est mon chat que je sauverai le premier

Rééditer les pamphlets antisémites de Céline? Non merci, on a déjà donné

Le Scrabble, le jeu favori des analphabètes savants

Le charme très relatif d'une attaque de panique

Quand Zola racontait les violences faites aux femmes

L'arbitrage vidéo autorisé, la glorieuse certitude du fric et du football magnifiés

Parfois, la vie m'emmerde

La «canonisation» de Jean d'Ormesson ou l'affront fait à la littérature

Jérusalem, la ville qui rend fou

Laissez Woody Allen tranquille!

Pour vivre heureux, cessons de manger de la viande

Sus à la pornographie dans nos collèges et lycées!

Je ne peux pas vivre sans l'idée de Dieu

Je ne connais pas de bonheur plus grand que celui de faire son pain

Karl Lagerlfeld, l'antisémitisme et les migrants

Baudelaire revisité par l'écriture inclusive (et beaucoup de mauvaise foi!)

La maladie antisémite est incurable

Simone de Beauvoir, le maillon faible du féminisme

Affaire Kevin Spacey: voulons-nous vraiment d'une chasse aux sorcières?

A chacun sa phobie

J'ai cinquante ans aujourd'hui et je n'ai rien fait de ma vie

La délation, très peu pour moi

La rubrique nécrologique, la page la plus importante d'un journal

Ce n'est pas parce que je n'ai jamais harcelé ou jamais été harcelé que je dois m'en foutre

Weinstein, Cantat, doucement les critiques !

À l'heure de commencer à écrire un nouveau roman

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux.
> Paramétrer > J'accepte